Santé

Thyroïde pourquoi faut-il la surveiller?

Publié par DK NEWS le 26-01-2020, 16h58 | 27
|

Elle paresse à la puberté
Chez les jeunes filles prédisposées, un petit goitre peut apparaître à la puberté, témoignant d'une thyroïde un peu paresseuse. Durant de cette période, le taux d'œstrogènes s'élève progressivement, créant un besoin supplémentaire d'hormones thyroïdiennes. Si l'adolescente présente à ce moment une petite carence en iode ou si sa glande est un peu lente, la sécrétion peut être légèrement insuffisante. 
La commande cérébrale, au niveau de l'hypophyse, va alors stimuler la thyroïde qui aura alors tendance à grossir un peu. Il est préférable de prendre un avis médical, mais cela n'a rien d'inquiétant. Le plus souvent, tout rentrera dans l'ordre quelques mois plus tard. 

Elle gonfle pendant les règles
En période prémenstruelle, certaines femmes constatent une petite augmentation de leur cou. Exactement comme d'autres sentent leurs seins ou leur ventre gonfler avant les règles. 
Pourquoi ? Parce que la montée des œstrogènes au cours du cycle entraîne une hyper-vascularisation de la glande due à sa stimulation. Ce qui se traduit par un léger gonflement. En revanche, la prise de la pilule n'a aucune conséquence particulière sur son volume. 

Elle fatigue à la ménopause
Après la cinquantaine, il n'est pas rare de voir apparaître une hypothyroïdie. 
Ce trouble provient souvent du vieillissement prématuré de la glande, sans doute lié à la diminution des hormones féminines. Le diagnostic n'est pas facile à cette période où le corps change et où l'organisme doit s'adapter à un nouvel équilibre hormonal.
C'est pourquoi, au moindre signe évocateur (fatigue, prise de poids, ralentissement...), les médecins demandent un petit bilan thyroïdien. 

Elle s'affole après la grossesse
Les besoins en hormones thyroïdiennes augmentent lors de la grossesse. Celles qui ont déjà un petit goitre le voient souvent grossir un peu. Chez d'autres, apparaissent de petites boules, généralement sans conséquence. Même s'il vaut mieux en parler à son médecin. En revanche, celles qui se savent en hypo- ou en hyperthyroïdie doivent absolument revoir le spécialiste qui les suit afin d'adapter leur traitement. Un équilibre hormonal correct est indispensable pour le bébé à naître. Mais les troubles thyroïdiens sont surtout fréquents dans les semaines qui suivent l'accouchement : le bouleversement immunitaire de la grossesse (l'organisme doit tolérer le fœtus « étranger ») peut en effet entraîner des hyper- ou, plus souvent, des hypothyroïdies. Il faut y penser si la maman est anormalement fatiguée ou déprimée. Un traitement est rarement utile, mais une surveillance s'impose. Ce trouble peut se répéter lors d'une autre grossesse.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.