Economie

Le ministère de l'Industrie n'a pas vocation à s'ingérer dans les relations de partenariat entre les opérateurs économiques

Publié par Dknews le 12-02-2020, 18h12 | 16
|

Le ministère de l'Industrie et des Mines n'a pas vocation à s'ingérer dans la gestion des relations de partenariat entre les opérateurs économiques, a souligné le ministère, mercredi dans un communiqué, estimant que toute immixtion est un "dépassement" de ses prérogatives et missions légales.

"Nous attirons l'attention de l'ensemble des opérateurs économiques activant dans les différents secteurs et filières industriels, ainsi que le public, que le  ministère de l'industrie et des mines n'a pas vocation à s'ingérer dans la gestion des relations de partenariat entre les opérateurs économiques", lit-on dans le document.

"De ce fait, le ministère de l'Industrie et des mines considère une éventuelle ingérence comme un dépassement de ses prérogatives et missions légales", a indiqué la même source.

Le ministère à tenu à souligner, à cet égard, que ses missions, telles que définies dans la loi, s'articulent essentiellement, autour de l'élaboration et l'exécution de la politique industrielle et minière et le suivi de son application dans l'objectif de développer le tissu industriel national.

Le ministre veille, en outre, à prendre des mesures de nature à promouvoir l'investissement productif à travers l'amélioration de l'environnement ,de l'investissement et du climat des affaires, à même de garantir une concurrence saine et loyale entre tous les opérateurs sans distinction de statut juridique et secteur économique.

"A cet effet, le ministère l'industrie et des mines n'a pas à être destinataire de courriers l'impliquant dans des questions qui ne relèvent pas de ses prérogatives, notamment celles liées eux choix et litiges entre les partenaires", a conclu la même source.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.