Actualité

«Le Président de la République et le gouvernement déterminés à mettre l'Algérie à l'abri de tous les dangers»

Publié par DK NEWS le 16-02-2020, 19h00 | 17
|

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé samedi à Alger que le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et le Gouvernement étaient déterminés à aller de l'avant avec toutes les forces nationales pour mettre l'Algérie à l'abri de tous les dangers. 
"Le Président de la République et son Gouvernement sont déterminés à aller de l'avant avec toutes les forces nationale, à travers le dialogue, la concertation et le partenariat sincère, pour mettre, définitivement, l'Algérie à l'abri de tous les dangers", a indiqué M. Djerad lors de la présentation du Plan d'action du Gouvernement devant les membres du Conseil de la nation. 
Il a, à ce propos, mis en avant "la responsabilité de toutes les forces politiques, élites économiques, sociales et scientifiques et citoyens dans l'édification de l'Algérie pour laquelle des millions de moudjahidine et de chouhada ont payé un lourd tribut, depuis 1830", soulignant que le Plan d'action du Gouvernement vise "l'édification d'une Algérie nouvelle qui soit à la hauteur des aspirations et des ambitions légitimes du peuple". 
Il a ajouté que le Plan prévoit également "l'accélération de profondes révisions visant la rupture avec les modes de gestion qui ont produit des administrations dispendieuses et dissipatrices, d'une part et des pans et de pans de sociétés de plus en plus vulnérable, d'autre part. 
Le Gouvernement est appelé à £uvrer sur deux fronts, le premier social pour garantir l'égalité de chances, instaurer un climat de confiance et de soutien dans le cadre d'une Algérien nouvelle qui n'exclue personne, a-t-il précisé expliquant qu'il s'agit pour le deuxième, qui est économique, d'oeuvrer à la relance de l'économie nationale, de rassurer les opérateurs impactés par l'inadéquation des choix en matière de gestion économique et de l'instabilité de la législation. 
Par ailleurs, le Premier ministre a affirmé que les anciennes méthodes obsolètes, à l'origine de l'aggravation des difficultés socio-économiques, avaient contribué à l'entrave des initiatives au lieu de stimuler leur émergence, insistant que les repères de l'action du gouvernement fixés dans le programme du président de la République, "donnent une vision, une méthode et un programme en rupture avec les ancienne pratiques". 
Ces repères sont fondés sur trois principes à savoir: le développement humain, la transition énergétique et la transformation numérique", a-t-il précisé. 
Evoquant les cinq chapitres du Plan d'action du Gouvernement, dont le premier "Pour Une Nouvelle République Née Des Aspirations Populaires", le chef de l'exécutif a fait état d'une ambition pour la réhabilitation des institutions de l'Etat pour qu'elles soient issues exclusivement de la volonté populaire tout en mettant un terme à la corruption". 
L'Algérie sera au rendez-vous pour asseoir une nouvelle Constitution qui posera les fondements de l'Algérie démocratique et sociale, a-t-il assuré soulignant que les efforts du Gouvernement seront focalisés sur sept axes, notamment l’instauration d’un mode de gouvernance rénové et moderne empreint de rigueur et de transparence à même d'ancrer les valeurs et principes, la moralisation de la vie publique et la prévention et la lutte contre la corruption. 
Le Gouvernement oeuvrera également à garantir un exercice plein des libertés de réunion et de manifestation pacifique, une justice indépendante et moderne, la sécurité des personnes et des biens, une presse libre, responsable et efficace, a-t-il ajouté mettant l'accent, en outre, sur la préservation de l'identité et la mémoire et la consécration de la fidélité aux valeurs Novembristes outre le renforcement des pratiques religieuses ancestrales de la société algérienne afin de favoriser l'influence religieuse modérée et tolérante et de propager la paix. 
Le Gouvernement inscrit dans son Plan d'action, l'affirmation, la promotion et la protection des trois composantes de l'identité nationale que sont l'islam, l'arabité et l'amazighité "en tant que fondement de l'appartenance des Algériens à une civilisation millénaire". 
Il viellera, en outre, à la préservation d'une relation fonctionnelle et complémentaire entre les pouvoirs exécutif et législatif dans le cadre du respect et de la confiance mutuelles. 

Un renouveau économique
Dans le volet économique, le Premier ministre a affirmé que le Plan d'action ambitionne un renouveau économique à travers une profonde réforme du système financier, la lutte contre le chômage et la promotion de l'emploi. 
Détaillant ces axes, il a précisé que la réforme profonde du système financier passera par "la refonte du système fiscal garantissant l'équité à travers l'exonération des salaires mensuels de moins de 30.000 Da, ainsi que l'efficacité et la rapidité du recouvrement des impôts et la mise en place de nouvelles règles de la bonne gouvernance du budget". 
Concernant la modernisation du système bancaire et financier, ce Plan propose "la création de banques spécialisées et de fonds d’investissement dédiés aux petites et moyennes entreprises et start-up, ainsi que le déploiement de certaines banques nationales à l’étranger, à travers l’ouverture d’agences, mais également le développement de l’information statistique et de la fonction prospective et de la bourse à travers la réalisation du Recensement Général des Populations et de l’Habitat et la finalisation de l’étude stratégique intitulée Vision Algérie 2035". 
Le renouveau économique accompagnant la réforme financière "exige une nouvelle politique économique articulée autour des grandes orientations stratégiques suivantes structurer l’économie autour des secteurs pourvoyeurs d’emplois, créer un environnement des affaires transparent, équitable et favorable à l’investissement et à l’entrepreneuriat et faire émerger une nouvelle économie fondée sur l’innovation, la compétitivité, la qualité et le savoir", a poursuivi le Premier ministre mettant l'accent sur la sécurité alimentaire, la transition énergétique et la transition numérique. S'agissant de la promotion de l’emploi et la lutte contre le chômage, M. Djerad a fait part de la volonté du Gouvernement de gérer les mutations du marché du travail et d'intégrer l'activité publique dans le domaine de l'emploi, annonçant, dans ce cadre, "la réorganisation et le renforcement du dispositif d'aide à l'insertion professionnelle, l'adéquation des programmes de formation aux besoins du marché de travail et la création d'activités pour encourager l'entrepreunariat". 
Evoquant le chapitre relatif au développement humaine et à la politique sociale, le Premier ministre a expliqué qu'il englobait l'Education, l'Enseignement supérieur, la Formation professionnelle, la Santé, la Culture et les Sports, relevant "l'intérêt accordé par le Gouvernement aux élèves à besoins spécifiques, à la refonte pédagogique, à la promotion de la filière des mathématiques, à l'amélioration de la gouvernance du système éducatif et la professionnalisation des personnels par la formation et au renforcement du dialogue et de la concertation avec les partenaires sociaux". 
En matière d'enseignement supérieur, M. Djerad a assuré que les changements nécessaires seront opérés pour assurer un enseignement de qualité", parallèlement au renforcement de la formation et de l'enseignement technique, scientifique et technologique et à la création du baccalauréat professionnel. 
Dans le secteur de la santé, le Plan d'action vise l'humanisation de l'activité de santé, l'amélioration de l'accueil et de la couverture sanitaire, la consolidation de la formation des professionnels de la santé et le développement et le renforcement des programmes spécifiques aux wilayas du Sud et des Hauts Plateaux", a-t-il affirmé Et d'ajouter que le Plan d'action du Gouvernement, qui place l'école au centre du développement des activités artistiques et culturelles, prévoyait également des mécanismes visant à "faire émerger une véritable industrie cinématographique nationale", de même qu'il vise à "promouvoir le sport en milieu scolaire et universitaire et le sport communal". 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.