Actualité

France: mobilisation de 4 milliards d'euros pour les start-ups en difficulté

Publié par Dknews le 25-03-2020, 15h44 | 2
|

Les mesures d'aide aux entreprises annoncées par le gouvernement français face au coronavirus pourraient représenter 4 milliards d'euros pour les start-up, a indiqué mercredi le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O lors d'une conférence téléphonique avec Bpifrance, le bras armé de l'Etat pour soutenir les entreprises innovantes.

 "Une biotech peut mettre 10 ans de recherche à sortir son produit, sans réaliser de chiffre d'affaires, et si on détruit ce tissu au cœur de notre stratégie, de la compétitivité et de la souveraineté française, le risque est qu'on mette des années à le reconstituer", a justifié Cédric O par téléphone.

 "On ne peut pas se permettre de les laisser tomber dans la période actuelle." Le gouvernement prévoit le versement anticipé d'un certain nombre d'aides ou de crédit d'impôts, comme le crédit impôt recherche, ce qui doit représenter une avance de trésorerie d'au moins 1,5 milliard d'euros, selon Cédric O.

 Les prêts de trésorerie garantis par l'Etat en fonction de la masse salariale ou du chiffre d'affaire annuels, annoncés par le ministre des Finances Bruno Le Maire, pourront représenter jusqu'à 2 milliards d'euros pour les start-up, a-t-il ajouté.

 Le gouvernement prévoit également d'autres mesures comme le versement anticipé des aides à l'innovation du Programme d'investissement d'avenir déjà attribuées mais non encore versées, pour un montant total estimé de 250 millions d'euros.

 Il prévoit également une enveloppe spécifique de 80 millions d'euros gérée par Bpifrance pour "financer des bridges (crédit relais) entre deux levées de fonds", à destination des start-up "qui sont dans l'incapacité de (lever des fonds) du fait de la contraction du capital-risque".

 Par ailleurs, l'Etat maintient, à travers Bpifrance, son soutien aux entreprises innovantes, comme les années précédentes, indique un communiqué du gouvernement français.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.