Actualité

Des aviculteurs font don de 1% de leur production aux hôpitaux et lieux de quarantaine

Publié par Dknews le 25-03-2020, 16h17 | 11
|

Des aviculteurs ont pris l'initiative de faire don de 1% de leur production de viandes blanches aux centres hospitaliers et lieux de quarantaine suite à la propagation du Covid-19 dans plusieurs wilayas du pays, a-t-on appris mardi auprès du ministère de l'Agriculture et du Développement rural.

Lancée lundi, cette opération d'approvisionnement en viandes blanches des hôpitaux et des lieux de quarantaine s'inscrit dans le cadre des efforts de solidarité avec les citoyens qui s'y trouvent suite à la propagation de l'épidémie de Covid-19.

En effet, des aviculteurs ont décidé, lundi, de faire don de 1% de leur production de viandes blanches aux centres hospitaliers et lieux de quarantaine, a-t-on appris auprès de la cellule de communication du ministère.

Cette initiative intervient après les mesures prises, cette semaine, par le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Chérif Omari, par le biais de l'Office national des aliments de bétail (ONAB), pour absorber le surplus de production qui a entraîné la chute des prix sur le marché des viandes blanches au détr iment des aviculteurs.

Selon la même source, M. Omari a décidé de prendre en charge la production excédentaire, en demandant aux abattoirs relevant de l'ONAB d'acheter la production des aviculteurs au prix de 160 DA/kg.

Une démarche jugée très encourageante par les aviculteurs en ce qu’elle permettra de préserver la production nationale tout en leur évitant des pertes sachant que les quantités absorbées seront destinées à la constitution d'un stock pour réguler le marché.

Pour sa part, le Conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA) a appelé les aviculteurs de l'ensemble du territoire à contribuer, dans la mesure du possible, à cet élan de solidarité pour approvisionner les hôpitaux et les hôtels convertis en lieux de quarantaine, en reconnaissance du soutien de l'Etat aux agriculteurs et aux éleveurs dans les périodes difficiles du cycle de production et de commercialisation.

Il convient de signaler, par ailleurs, qu'avant la décision du ministre, les aviculteurs proposaient leurs produits à la vente à seulement 100 -120 DA/kg, un prix qui ne leur permet pas de compenser tous les coûts de production.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.