Culture

Livre "Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien ?", un livre-enquête signé Ahmed Bensaada

Publié par DK NEWS le 08-06-2020, 14h15 | 12
|

"Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien ?", un livre-enquête de l'universitaire Ahmed Bensaada, consacré au Hirak, mouvement populaire de contestation, à ses leaders "autoproclamés" et à l'implication d'organisations étrangères dans la vie politique et associative en Algérie, a été publié dernièrement. 
 Paru aux éditions Apic, ce livre de 136 pages enquête sur le parcours d'acteurs ayant fait l'actualité, pour certains inconnus des Algériens, et qui ont émergé de la houle du Hirak pour devenir "des ténors de ce mouvement" de contestation populaire, né le 22 février 2019, et qui représente pour l'auteur "une prise de conscience collective qui a permis la réappropriation de l'espace public (...) et une reconquête de la scène politique". 
 L'auteur a focalisé son enquête sur des "célébrités du Hirak", "proposées peu de temps après le début des manifestations populaires par certains organismes étrangers et agitateurs professionnels". 
L'objectif de ces derniers, analyse l'auteur, étant de "récupérer ce soulèvement populaire en vue de le dévier de sa trajectoire" et de le "mettre au service d’un plan étranger inavoué". 
 Le point de départ de cette enquête est une proposition apparue moins d'un mois après le début du Hirak pour la mise en place d'une "instance de transition qui exercerait les fonctions de chef d'Etat" dans une sorte de "présidence collégiale". 
 L'auteur s'interroge sur "le choix" et le parcours de ces "ténors autoproclamés" du Hirak et leurs liaisons "dangereuses" avec des puissances étrangères et organismes américains dont NED (National Endowment for Democracy), qui finance des organisations activant en Algérie. 
 Après un exposé détaillé sur les différents "organismes américains d'exportation de la démocratie" et leur implication dans les "révolutions colorées" des années 2000, dans les pays anciennement sous le giron soviétique, l'auteur livre des documents faisant état de la relation de ces organismes avec d'imminentes personnalités de la société civile algérienne. 
 Ahmed Bensaada s'intéresse également aux différentes organisations nationales et internationales financées par des Ong américaines dont Freedom House et USAID et "dirigées par ces mêmes personnes proposées à une présidence collégiale en Algérie". 
 Dans sa préface, l'universitaire et journaliste syrien Majed Nehmé note que cette enquête est une "contribution majeure pour la compr éhension des jeux et enjeux qui se cachent derrière les postures nihilistes des puissances étrangères vis-à-vis de l’Algérie". 
 Très documenté, l'ouvrage consacre une soixantaine de pages aux extraits de rapports d’organismes étrangers. 
 Chercheur et enseignant, titulaire d'un doctorat en physique de l'Université de Montréal (Canada), Ahmed Bensaada est auteur de plusieurs ouvrages dont "Arabesque- enquête sur le rôle des Etats-Unis dans les révoltes arabes" (2015) , son premier livre d’investigation édité au Canada, en Belgique et en Algérie. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.