Culture

Italie La statue d'un célèbre journaliste dégradée à Milan

Publié par DK NEWS le 14-06-2020, 16h39 | 13
|

La statue du célèbre journaliste italien, Indro Montanelli, a été dégradée et souillée à la peinture rouge samedi soir par des inconnus dans un jardin de Milan, a rapporté l'agence de presse Ansa. 
 La statue dédiée à Indro Montanelli, placée dans le jardin du même nom, au centre de Milan, a été recouverte de peinture rouge, à commencer par la tête du personnage. 
 L'inscription "raciste, violeur" a été taguée à la peinture noire sur le socle de la statue, selon des photos diffusés par les médias italiens. 
 Il s'agit de la première statue abîmée en Italie, depuis la vague de manifestations suscitées dans le monde par l'affaire George Floyd, Afro-américain mort aux Etats-Unis le 25 mai sous le genou d'un policier blanc lors de son interpellation.  Ces derniers jours, une association milanaise "anti-fasciste", I Sentinelli, avait exigé auprès du maire de Milan l'enlèvement de la statue, l'accusant de s'être rendu coupable d'avoir pris pour épouse une enfant en Ethiopie durant la période colonialiste italienne en Afrique. 
 "A Milan, il y a un parc et une statue dédiés à Montanelli, qui jusqu'à la fin de ses jours a revendiq ué avec fierté le fait d'avoir acheté et épousé une enfant érythréenne de douze ans pour la transformer en esclave sexuelle durant l'agression de l'Ethiopie par le régime fasciste", a accusé cette association sur les réseaux sociaux. 
 Le maire Beppe Sala a rejeté cette demande, appuyé en cela par le ministre italien des Affaires étrangères Luigi di Maio.  La statue a déjà été prise pour cible dans le passé. Elle avait été recouverte de peinture rose l'an dernier à l'occasion d'une manifestation féministe. 
 Fondateur du journal Il Giornale, Indro Montanelli (1909-2001) est un célèbre journaliste et essayiste italien, passé notamment par le Corriere della Sera. 
 Classé à droite, l'homme se définissait comme "anti-communiste" et "anarcho-conservateur", ce qui lui valut d'être étiqueté comme "fasciste" par la gauche italienne durant les années 70 et 80.  En 1935 il s'était porté volontaire pour la guerre en Erythrée menée par Mussolini.  Les protestations antiracistes après la mort de George Floyd aux mains de la police aux Etats-Unis ont donné lieu dans le monde au déboulonnage ou à la dégradation de plusieurs statues de personnalités controversées.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.