Coopération

Pour Washington, les groupes terroristes sont dans l'incapacité d’opérer en Algérie

Publié par Dknews le 26-06-2020, 17h52 | 1
|

Les groupes terroristes dans la région sont dans l'incapacité d'opérer en Algérie grâce aux efforts menés par l’Armée nationale populaire (ANP) et les forces de sécurité, ayant conduit à l'anéantissement de leurs capacités de nuisance, a indiqué le département d’Etat américain dans un nouveau rapport publié mercredi à Washington.

"L'Algérie a poursuivi ses efforts importants pour prévenir les activités terroristes à l'intérieur de ses frontières", relève le département de Mike Pompeo dans la nouvelle édition de son rapport annuel sur le terrorisme dans le monde.

Les organisations terroristes, qui continuent à opérer dans la région, n'ont pas mené d'attaques en Algérie en 2019, met-il en exergue. Se référant aux constats établis par des analystes spécialisés en sécurité, le département d’Etat souligne que "le rythme régulier des opérations de balayage (menées par l’ANP) a réduit considérablement les capacités des groupes terroristes à opérer en Algérie ". Plus affirmative, la diplomatie américaine estime que l’Algérie demeure "un environnement opérationnel difficile" p our les groupes extrémistes armés dans la région.

Le département d’Etat précise que l’Algérie et les Etats-Unis continuent de bâtir et de renforcer leur partenariat en matière de contre-terrorisme grâce à "un dialogue régulier et à l’échange d'expertise technique ". En parallèle, et durant la période couverte par le rapport, le gouvernement algérien a maintenu une politique stricte qui exclut toute concession aux groupes terroristes qui détiennent des otages, indique, par ailleurs, la même source. Par ailleurs, le rapport note que "l'activité terroriste en Libye, au Mali, au Niger et en Tunisie ainsi que le trafic d'êtres humains, d'armes et de stupéfiants ont contribué à la menace globale, en particulier dans les régions frontalières ". En 2019, "la sécurité des frontières est restée une priorité absolue", met en avant ce document produit par le bureau du contreterrorisme du département d’Etat pour le Congrès.

Le rapport fait état de la poursuite de la coopération entre l’Algérie et la Tunisie dans l’antiterrorisme, soulignant qu’actuellement tous les postes frontaliers en Algérie ont accès aux bases de données d’Interpol. Au plan de la coopération, l’Algérie a continué en 2019 de soutenir les efforts du contre-terrorisme au niveau régional et international. En tant que coprésident du gr oupe de travail sur le renforcement des capacités de la région Afrique de l'Ouest du GCTF, l'Algérie a participé aux réunions conjointes de ce groupe et "assumé un rôle de leadership au sein d'Afripol". Au cours de la période sous revue, l’Algérie a "poursuivi son engagement diplomatique" en faveur de la paix et de la sécurité régionales. Elle a présidé le comité de mise en œuvre de l'accord de paix au Mali et a continué de soutenir le processus politique de l'ONU en Libye, énumère le département d’Etat qui ne manque pas de rappeler la participation de l’Algérie aux divers forums sahélo-sahariens pour discuter des politiques de développement, de sécurité et de l'évolution du terrorisme dans la région.

Le département d’Etat met aussi en exergue l’approche algérienne pour contrer l’extrémisme violent qui inclut des programmes de réhabilitation et d’intégration, y compris pour les terroristes repentis.

Et souligne les actions menées dans le cadre de cette approche inclusive tels que la dépolitisation des mosquées, la réaffirmation de la tradition sunnite qui promeut la tolérance et la paix et le renforcement du rôle des "Mourchidates" dans la prévention de l’extrémisme violent.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.