Société

Espagne - déchets 34 arrestations pour exportation illégale de tonnes de déchets dangereux vers des pays africains

Publié par DK NEWS le 29-06-2020, 18h54 | 23
|

Trente-quatre (34) personnes ont été arrêtées en Espagne dans le cadre d'une enquête sur l'exportation illégale vers le Nigeria et sept autres pays africains de 2.500 tonnes de déchets d'appareils électriques et électroniques dangereux, a annoncé lundi la Garde civile.

Menée en collaboration avec l'agence européenne de police Europol, l'enquête a établi qu"'entre 2018 et 2019, 138 transferts illégaux de déchets dangereux avaient été effectués de Tenerife vers des pays africains: Sénégal, Ghana, Gambie, Togo, Bénin, Guinée Conakry, Sierra Leone et, surtout, Nigeria". Les suspects ont été arrêtés à Tenerife et Grande Canarie, deux îles de l'archipel espagnol des Canaries, dans l'Océan Atlantique, a précisé la Garde civile dans un communiqué. Le réseau chargeait dans des conteneurs maritimes une multitude de produits d'occasion - véhicules à moteur, pièces de rechange, articles ménagers et appareils électriques et électroniques usagés - obtenus auprès de particuliers ou d'entreprises qui s'en débarrassaient parce qu'ils étaient obsolètes ou inutilisables.  Une Italienne âgée de 62 ans était chargée de transmettre les documents nécessaires à la douane, en falsifiant les certificats pour faire croire que ces appareils fonctionnaient parfaitement, selon le communiqué. Or ces déchets d'appareils électriques et électroniques contiennent des substances dangereuses pour l'environnement et nocives pour la santé humaine s'ils ne sont pas traités correctement.
Dans son communiqué, la Garde civile relève que sur le continent africain, ces déchets "sont souvent traités par des enfants, sans aucune protection, qui manipulent les appareils à mains nues pour en extraire principalement de l'aluminium et du cuivre".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.