Culture

Australie L'agence de presse rachetée par des philantropes

Publié par DK NEWS le 30-06-2020, 17h25 | 3
|

L'agence de presse australienne Australian Associated Press (AAP) a été rachetée par un consortium dirigé par des philanthropes, la sauvant de la fermeture, rapportent des médias. 
Le rachat a été confirmé lundi soir, quelques semaines après l'annonce de la constitution de ce consortium pour voler à l'aide de l'unique agence de presse nationale du pays, plombée par les difficultés du secteur des médias qui ont été aggravées par l'épidémie de Covid-19. 
Le consortium d'investisseurs, dont fait partie l'ancien directeur de News Corp Peter Tonagh, a déclaré dans un courriel au personnel qu'ils partageaient "un objectif commun: le désir de protéger la diversité des médias en Australie". 
"Nous pensons que la meilleure façon d'y parvenir est d'assurer la viabilité à long terme de l'AAP Newswire et de fournir un journalisme indépendant et de qualité sur les questions qui comptent pour tous les Australiens", ont-ils écrit. 
En mars, les principaux actionnaires d'AAP, Rupert Murdoch's News Corp et le groupe de radiodiffusion et de presse Nine Entertainment, s'étaient retirés de l'agence, une décision surprise qui devait entraîne r sa fermeture et avait alimenté les craintes d'une plus grande concentration des médias australiens. 
La reprise d'AAP va s'accompagner de la suppression d'environ la moitié de ses 180 emplois, les investisseurs affirmant qu'elle mènera une activité "pérenne" de moindre envergure lorsque le rachat sera finalisé le 31 juillet. L'agence "se concentrera sur l'actualité brûlante, la politique, le sport, les grands événements et les questions d'intérêt public", ont-ils ajouté. Le n de sauvetage survient au moment où les médias australiens connaissent une importante chute de leurs revenus. Fin mai, le groupe du magnat Rupert Murdoch News Corp a annoncé qu'il arrêterait d'imprimer plus de 100 titres de la presse locale et régionale en Australie, en raison d'un effondrement des revenus publicitaires qui a été encore aggravé par l'épidémie de nouveau coronavirus.
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.