Monde

Afghanistan Les talibans se disent engagés à démarrer le dialogue inter-afghan

Publié par DK NEWS le 30-06-2020, 17h50 | 1
|

Les insurgés talibans se sont dits engagés à respecter l'accord signé fin février avec les Etats-Unis qui vise le retrait des troupes étrangères d'Afghanistan en échange notamment du démarrage d'un dialogue de paix inter-afghan, rapportent des médias. 
Selon les médias, un représentant des talibans, "le mollah Abdul Ghani Baradar, a discuté lors d'une vidéoconférence avec le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo de la mise en place de l'accord américano-taliban de Doha", concernant notamment "le retrait des forces américaines d'Afghanistan, la libération des prisonniers, le démarrage du dialogue inter-afghan et la réduction de la violence". "Nous sommes engagés à démarrer le dialogue inter-afghan (...) mais des retards dans la libération des prisonniers ont retardé les discussions", a déclaré le mollah Baradar, selon un tweet. De premières négociations de paix semblent toutefois se rapprocher, le président afghan Ashraf Ghani ayant promis d'achever la libération de 5.000 prisonniers talibans contre un millier de membres des forces de sécurité afghanes détenus par les insurgés. Les a utorités afghanes, qui ont déjà libéré près de 4.000 insurgés talibans, prévoient d'élargir le millier restant, comme le stipule l'accord de Doha, non ratifié par Kaboul. Les talibans, qui ont fait de cet échange de prisonniers une condition préliminaire au dialogue de paix, ont répété à de multiples reprises leur volonté d'honorer leurs engagements. En mai, leur chef "Haibatullah Akhundzada" avait déjà, dans un rare message écrit, souligné "l'engagement" des talibans "dans l'accord signé avec l'Amérique". La discussion avec Mike Pompeo intervient alors que le président Donald Trump, partisan d'un départ rapide des forces américaines l'Afghanistan, est sous pression à Washington pour un couac lié à ce pays, théâtre du plus long conflit de l'histoire des Etats-Unis. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.