Santé

Pourquoi dîner tard n'est pas bon pour la santé

Publié par DK NEWS le 01-07-2020, 18h25 | 49
|

Les repas tardifs auraient des effets ravageurs sur notre métabolisme et favoriseraient la prise de poids. Voilà ce qu'a permis de constater une récente étude américaine publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. Mais pourquoi, exactement ? Menée sur un petit échantillon (20 personnes) de 10 hommes et 10 femmes ayant pris des repas à 22 heures et 18 heures, l'étude révèle que pour un coucher à 23 h dans les deux cas de figure, le dîner le plus tardif fait grimper de 18% le pic de glucose et baisser de 10% la quantité de graisses brûlées. En clair : manger peu de temps avant d'aller au lit trop régulièrement mettrait sur la voie de l'obésité et du diabète. Chenjuan Gu, l'un des principaux chercheurs du projet, précise d'ailleurs que ces effets pourraient être "davantage prononcés sur des personnes souffrant déjà [de ces deux pathologies]".
RESPECTER 3H ENTRE LE DÎNER ET LE COUCHER
En 2013 et 2014, deux études espagnoles démontraient déjà que plus les femmes mangeaient tôt dans la journée, plus elles brûlaient de calories. Trois ans plus tard, des scientifiques de l'Université de Pennsylvanie allaient encore plus loin, lors du congrès SLEEP 2017 : "nous savions que le manque de sommeil affectait négativement le poids et le métabolisme, en partie à cause du grignotage nocturne. Mais ces découvertes nous permettent maintenant de mieux comprendre les bénéfices des repas pris plus tôt dans la journée", expliquait alors le Professeur Namni Goel, avant de préciser que le fait de manger trop tard causait, au-delà de l'obésité et du diabète, une hausse du cholestérol, mais aussi "des problèmes cardio-vasculaires et d'autres soucis de santé."
Et ce n'est pas tout :  les travaux de ces mêmes chercheurs, réalisés auprès de volontaires suivis du soir au matin, avaient également abouti à mieux comprendre l'impact hormonal : chez les participants qui mangeaient tôt, les sécrétions de ghréline (qui stimule l'appétit) et de liptine (l'hormone de la satiété), intervenaient aux meilleurs moments possibles. Rassasiés plus longtemps, ils résistaient donc mieux au grignotage entre les repas. Et selon le nutritionniste Arnaud Cocaul, interrogé la même année par Ouest-France, ils devaient également mieux dormir, la phase de digestion pouvant altérer le sommeil : "Au-delà de manger tôt, il faut surtout respecter au moins une heure et demie entre le dîner et le moment d'aller se coucher. Idéalement, il faudrait même respecter trois heures."
PAS DE GRIGNOTAGE LE SOIR
Faut-il donc impérativement cesser d'ouvrir la bouche juste avant de fermer les yeux ? Pas pour tout le monde. Une étude publiée en 2014 avance par exemple qu'une petite collation avant le coucher pourrait empêcher certains diabétiques (de type 1) de se réveiller la nuit ou de manquer d'énergie le matin suite à une chute du taux de sucre dans le sang. Une autre étude, dévoilée en 2015 par l'Université de Floride, suggère de son côté qu'un repas riche en protéines avant de dormir renforcerait le métabolisme matinal des sportifs en réparant leurs muscles au cours de la nuit.
Bref, s'il est donc globalement déconseillé de dîner juste avant de se glisser sous la couette, tout dépend aussi de votre profil. Mais quoi qu'il arrive : évitez le grignotage intempestif dans le canapé !
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.