Monde

RDCongo Les attaques du groupe armé ADF peuvent constituer des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre

Publié par DK NEWS le 07-07-2020, 17h48 | 1
|

Au cours des 18 derniers mois, le groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) a intensifié ses attaques contre les civils dans les provinces de l'Est de la RDC. 
Ces attaques, qui ont fait plus de 1.000 morts et des dizaines de blessés, pourraient constituer des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre, selon un rapport de l'ONU. 
"Dans la majorité des cas, les moyens et le mode opératoire des attaques indiquent clairement l'intention de ne laisser aucun survivant. 
Des familles entières ont été achevées à la machette", peut-on lire dans le rapport du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'Homme en République démocratique du Congo (RDC). 
L'impact sur les civils de ces changements est décrit en détail dans le rapport qui illustre le caractère systématique et brutal des atteintes aux droits de l'Homme commises par les éléments des ADF. 
Le document souligne que, compte tenu de la nature généralisée et systématique des attaques menées contre la population civile, certaines de ces atteintes aux droits de l'Homme pourraient constituer des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre. Les rebelles, est-il encore précisé, ont incendié des villages entiers, détruit des centres de santé et écoles, enlevé et recruté de force hommes, femmes et enfants. En RDCongo, les éléments des ADF sont actifs au Nord-Kivu depuis plus de 30 ans. 
Par petits groupes, ils ont gagné depuis octobre la province de l'Ituri voisine où les attaques ont fortement augmenté en intensité et en nombre. 
Selon le rapport du Bureau aux droits de l'Homme, du 1er janvier 2019 au 30 juin 2020, 1066 civils ont été tués, 176 blessés et 717 autres enlevés au Nord-Kivu et dans l'Ituri.
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.