Monde

Sénégal Exclusion de l'ex-chef du Parlement de la Cédéao du parti du président

Publié par DK NEWS le 07-07-2020, 17h50 | 3
|

Le parti du président sénégalais a annoncé lundi exclure de ses rangs Moustapha Cissé Lô, député turbulent et ex-président du Parlement des Etats d'Afrique de l'Ouest, à la suite d'accusations d'avoir proféré des propos contre des pontes du parti. 
Le vice-président de l'Assemblée fait souvent la Une des journaux pour ses écarts de langage et de comportement. 
Mais les paroles qui lui sont attribuées dans des enregistrements ayant circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux ont été de trop pour l'Alliance pour la République (APR), la formation du chef de l'Etat Macky Sall. 
Elles sont particulièrement injurieuses pour le député Farba Ngom et le directeur du quotidien pro-gouvernemental "Le Soleil", Yakham Ngom, tous deux membres de l'APR et réputés proches du président. 
Moustapha Cissé Lô ne s'est pas exprimé publiquement au sujet de ces enregistrements dont on ignore la provenance. 
Les propos qui lui sont prêtés dénoncent la gestion du foncier ou du dossier du Train express régional (TER) en chantier entre Dakar à sa banlieue. 
Ils seraient sa réponse à des accusations de détourne ment de fonds à son encontre, a rapporté la presse. Compagnon de Macky Sall avant que celui-ci n'accède au pouvoir en 2012, M. Lô a été élu plusieurs fois député, et a dirigé le Parlement de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) de 2016 à 2020. 
La commission de discipline de l'APR a fustigé "l'indécence" des propos et prononcé "l'exclusion définitive de Moustapha Cissé Lô", dit un communiqué. Il devrait conserver son poste de député, selon un responsable du pouvoir. 


 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.