Economie

Finance islamique : 2 banques publiques proposeront des produits le mois prochain

Publié par Dknews le 19-07-2020, 18h56 | 34
|

 Deux banques publiques comptent proposer des produits de finance islamique durant le mois d'août prochain, a fait savoir samedi à Alger le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane.

 Dans une déclaration à la presse en marge de la réunion du Premier ministre avec les partenaires sociaux et les opérateurs économiques visant la mise en place d’une Commission de sauvegarde chargée d’évaluer les incidences causées par la pandémie du nouveau Coronavirus sur l’économie nationale, M. Benabderrahmane a affirmé que la finance islamique est devenue une réalité depuis la promulgation par la Banque d’Algérie (BA) du règlement définissant les opérations y afférant et les règles de son exercice", précisant que "deux banques publiques vont offrir, d’ici le mois prochain, des produits de finance islamique conformes aux conditions stipulées".

Selon le ministre des Finances, la finance islamique devra attirer la liquidité financière thésaurisée ou celle circulant sur le marché parallèle, en sus de contribuer à l’allégement des incidences économiques causées par la pandémie du nouv eau Coronavirus en l’Algérie.

  Dans le même contexte le ministre a encouragé la création de banques privées avec un capital algérien afin de contribuer à la captation des fonds de l’économie parallèle et rétablir la confiance entre les citoyens et leur entourage administratif et financier.

 "On n’a pas vu de banques nationales privées depuis plus de 15 ans.

Nous encourageons la création de banques privées avec un capital algérien, qui bénéficieront de toutes les facilités du Gouvernement", a ajouté le ministre. Abordant la création de la Commission de sauvegarde chargée d'évaluer les incidences causées par la pandémie du nouveau Coronavirus sur l’économie nationale, le ministre a indiqué que cette commission procédera à la définition des besoins des opérateurs économiques impactées par l’épidémie avant d’affecter les ressources financières qui seront orientées à la mise en œuvre des propositions devant être adoptées par toutes les parties.

Dans ce cadre, le ministre a affirmé qu'aucune mesure ne saurait désormais être prise sans l'association des partenaires socio-économiques, la nouvelle orientation étant que l'Etat ne prendra plus de décisions unilatérales. M. Benabderrahmane s’est, par ailleurs, dit optimiste quant au rebond des indicateurs économiques et financiers du pays au cou rs du 2e semestre de l’année en cours 2020, faisant observer que la majeure partie des études prévoit un retour de la croissance dans les grandes économies, en cette période, comme la Chine, ce qui aura, a-t-il ajouté, un impact positif sur l’économie nationale.

Néanmoins, cette crise constitue, selon le ministre, une opportunité de mettre en valeur le produit national et d’en améliorer la compétitivité, d’autant plus que la plupart des pays s’oriente vers la relocalisation de leurs activités industrielles, après avoir procéder à leur délocalisation, des décennies durant ,motivée par la recherche de la main d’œuvre bon marché.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.