Santé

MÉNINGIOME SYMPTÔMES ET TRAITEMENT DE CETTE TUMEUR AU CERVEAU

Publié par DK NEWS le 15-09-2020, 19h49 | 18
|

Le méningiome est le type le plus courant de tumeur primitive au cerveau : il représente environ 30 % de toutes les tumeurs cérébrales. C'est une tumeur qui provient des méninges (les couches externes de tissu qui recouvrent et protègent le cerveau juste sous le crâne) mais qui est le plus souvent bénigne. Les méningiomes malins (les plus agressifs) ne représentent que 1 % des méningiomes.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

La plupart des méningiomes se développent très lentement, souvent pendant de nombreuses années, sans causer de symptômes. Mais lorsque la tumeur se développe, elle peut exercer une pression sur le cerveau ou comprimer certains nerfs ou vaisseaux cérébraux et engendrer des symptômes qui doivent alerter : Maux de tête (qui s'aggravent avec le temps) Vision altérée. Problèmes d'audition ou acouphènes Perte de l'odorat (lorsque la tumeur se développe entre le cerveau et le nez) Faiblesse dans les bras ou les jambes (c'est l'un des symptômes les plus évidents). Problèmes d'équilibre ou de mémoire. Un scanner (TDM) ou une IRM cérébrale (imagerie par résonance magnétique) permettent de faire le diagnostic. 

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE ?

Pour l'instant, les médecins ne peuvent explique ce qui pousse certaines cellules des méninges à se multiplier de manière incontrôlable. Mais certains facteurs de risque ont été identifiés : Un traitement par radiothérapie à la tête. Une prédisposition génétique Certains traitements hormonaux. C'est le cas, par exemple, du traitement au long cours par Androcur, un médicament dérivé de la progestérone. Les femmes ayant pris ce mé- dicament pendant plus de 6 mois ont un risque de méningiome multiplié par 7. Comme les méningiomes évoluent lente- ment, une surveillance par IRM suffit parfois. Mais lorsque les symptômes sont gênants, on procède à une ablation chirurgicale. Si la tu- meur est localisée dans des zones plus pro- fondes comme la base du crâne, la radiothérapie est indiquée. Ses effets ne se- ront pas immédiats mais peu à peu la tumeur cessera de grossir et diminuera parfois de taille.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.