Signature d'un programme de coopération pour renforcer les droits de l'enfant

Publié par DK NEWS le 21-11-2020, 16h58 | 4

 Un programme de coopération pour l'année 2021 a été signé, jeudi à Alger, entre l'Organe national de la protection et de la promotion de l'enfance (ONPPE) et le bureau de l'Unicef à Alger dans le but de renforcer les droits de l'enfant.

Le programme de coopération a été signé par la déléguée nationale à la protection de l'enfance et présidente de l'ONPPE, Meriem Cherfi et le représentant de l'Unicef à Alger, Isselmou Boukhary, la veille de la Journée mondiale des droits de l'enfant, célébrée le 20 novembre de chaque année, date commémorant l'adoption de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE).

Ce programme prévoit, selon les organisateurs, plusieurs axes liés au renforcement des capacités, à travers l'organisation de sessions de formation destinées à tous les acteurs dans le domaine de l'enfance, en sus de l'élaboration d'études de terrain liées au domaine de l'enfance. A cette occasion, le lancement de campagnes de sensibilisation aux droits de l'enfant a été annoncé.

Ces campagnes, devant être menées sous la supervision de l'ONPPE et en coordinat ion avec le bureau de l'Unicef à Alger, prévoient des spots sur les principes fondamentaux des droits de l'enfant, dont l'accès aux soins, le droit à la protection et à l'information utile. Des activités organisées avec la participation des associations locales concernées par le domaine de l'enfance sont aussi prévues dans le cadre de ces campagnes.

S'exprimant à cette occasion, Mme Cherfi a expliqué que la signature de ce programme était motivée par un besoin d'investissement dans "la ressource humaine", à travers l'organisation de sessions de formation au profit des acteurs activant dans le domaine de l'enfance. Il est question, dans ce cadre, de programmer des rencontres et des journées de sensibilisation avec la participation de tous les acteurs , notamment la société civile composée de 134 associations nationales et locales activant dans le domaine.

Les efforts seront orientés vers le travail de terrain en vue de faire connaitre les droits de l'enfant et les mécanismes mis en place en matière de signalement, à l'instar du numéro vert 11-11, a expliqué la Déléguée nationale.

La même responsable a indiqué que l'Algérie célèbre, à l'instar des autres pays du monde, la Journée mondiale des droits de l'enfant, date de l'adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies, le 20 nove mbre 1989, de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE), rappelant que l'Algérie a ratifié cette convention le 19 décembre 1992. Mme Cherfi a affirmé que l'Algérie a promulgué plusieurs textes

législatifs relatifs à la protection des droits de l'enfant, citant, dans ce sens, la loi sur la protection de l'enfance de juillet 2015, outre les "nouveaux acquis" dans le domaine de l'enfance contenus dans la nouvelle Constitution. Pour sa part, le représentant du bureau de l'Unicef a affirmé que l'Algérie était parmi les premiers pays à signer la CIDE. Il a réitéré la disponibilité du bureau de l'Unicef à travailler avec l'ONPPE et à œuvrer au renforcement de la coopération dans le domaine de la promotion de l'enfance.