Economie

Royaume-Uni : Vers une faillite de 250.000 PME cette année

Publié par DK NEWS le 11-01-2021, 16h33 | 2
|

"Il n'y a pas eu de nouvelles mesures de soutien aux entreprises instaurées à mesure que les restrictions à l'activité s'intensifiaient" et "nous risquons la disparition de milliers de formidables petites entreprises qui seraient au final viables, avec un énorme coût pour les communautés locales", remarque le président de la FSB Mike Cherry.
Il mentionne notamment le besoin de facilités de dette et de "bons de transition" pour aider les PME en manque de liquidités à s'ajuster aux nouvelles obligations liées au Brexit.
Près de 5% des 1.400 entreprises sondées pour cette étude prévoient de fermer cette année, sur environ 5,9 millions de PME au Royaume-Uni, précise la FSB dans un communiqué.
Près d'un quart des PME (23%) ont réduit leurs effectifs au cours du dernier trimestre, contre 13% au début de l'année passée, et 14% disent qu'elles seront forcées de supprimer des postes sur les trois mois à ve nir.
Quelque 16,8 millions de personnes travaillent pour des PME, rappelle la FSB.
Enfin, la proportion de PME qui prévoient une baisse de leur rentabilité ce trimestre est également à un niveau record, soit 58%, d'après l'indice des PME de la FSB.
M. Cherry souligne que cette enquête a été menée avant la mise en place du confinement actuel en Angleterre et déplore qu'après "un début exceptionnellement bon" des systèmes d'aides gouvernementaux aux entreprises lors du premier confinement au printemps, les mesures de soutien soient dorénavant décevantes.
"Il y a des aides substantielles pour maintenir à flot les petits commerces, les restaurants et les loisirs" mais "le gouvernement doit réaliser que la communauté des PME dépasse largement ces trois secteurs", poursuit M. Cherry.
La semaine dernière, l'autorité britannique des marchés avait évalué dans une autre étude que quelque 4.000 sociétés financières, surtout de petite et moyenne taille, risquaient de mettre la clé sous la porte.
Le Royaume-Uni est le pays européen le plus endeuillé par la pandémie de nouveau coronavirus, et l'un de ceux où la contraction économique engendrée a été la plus brutale, après plusieurs confinements et de nombreuses mesures de distanciation et freins à l'activité.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.