Economie

Brésil Inflation de 4,52% en 2020, au plus haut depuis 4 ans

Publié par DK NEWS le 13-01-2021, 16h38 | 5
|

L'inflation a atteint 4,52% en 2020 au Brésil, au plus haut depuis quatre ans, avec une hausse marquée des prix des denrées alimentaires (14%) dans le contexte de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi l'institut national des statistiques (IBGE). Les marchés tablaient sur une inflation de 4,37%, mais les prix ont fortement augmenté en décembre (1,35%) par rapport au mois précédent, soit la hausse la plus importante depuis février 2003 (1,57%). Le taux d'inflation dépasse ainsi les objectifs fixés par la Banque centrale (4%), même s'il reste dans la marge de tolérance d'1,5 point de pourcentage. "L'augmentation de 14,09% des prix des aliments et des boissons a pesé sur le porte-monnaie des Brésiliens", a déclaré le responsable des études de l'IBGE, Pedro Kislanov qui souligne "une tendance mondiale de hausse des prix des denrées pendant une année marquée par la pandémie de Covid-19". Le prix du soja a connu une hausse de 103,7% et celui du riz, un des aliments de base des Brésiliens, une augmentation de 76,1%. Les fruits (25,4%) et la viande (17,97%) ont aussi connu des hausses de prix conséquentes. Le prix de l'immobilier a augmenté de 5,25% et celui de l'électricité de 9,14%. Pour 2021, l'objectif fixé par la Banque centrale est de 3,75% et les marchés tablent sur 3,34%, selon la dernière enquête Focus de la Banque centrale. Cette dernière décidera le 20 janvier si elle maintient le taux directeur à son plus bas historique de 2% ou le remonte compte tenu de la pression inflationniste. La première économie d'Amérique latine, entrée en récession au troisième trimestre 2020, a été soutenue par les aides accordées par l'Etat à près d'un tiers des 212 millions de Brésiliens. 
Mais ce programme d'aides massif a pris fin le 31 décembre, alors que la pandémie de Covid-19, qui a déjà fait plus de 203.000 morts, repart de plus belle et que la campagne de vaccination n'a pas encore commencé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.