Allemagne : Le nombre de passagers à l'aéroport de Francfort au plus bas depuis 1984

Publié par DK NEWS le 18-01-2021, 18h14 | 253

Le nombre de passagers à l'aéroport de Francfort, le plus grand de l'Allemagne, est tombé en 2020 à son plus bas depuis 1984 en raison de la pandémie de Covid-19, avant une reprise espérée au deuxième semestre grâce aux vaccins.
Au total, 18,8 millions de personnes ont transité par la plateforme au cours de cette année exceptionnelle, marquée par l'arrêt quasi-total du trafic aérien au printemps.
C'est 73,4% de moins que lors de l'année record 2019, a indiqué l'opérateur Fraport lundi dans un communiqué.
Après une timide éclaircie estivale, la baisse a de nouveau dépassé les 80% en décembre, alors que l'Europe est frappée par la deuxième vague de la pandémie, qui a mis les secteurs aérien et touristique à genoux.
Au printemps, le nombre de passagers s'était pendant plusieurs semaines effondré de 98%.
"En raison du début des campagnes de vaccination dans beaucoup de pays, nous sommes confiants dans le fait que les restrictions de voyage seront progressivement levées dès le printemps" 2021, entraînant un "rebond notable du nombre de passagers au deuxième semestre", a expliqué le pat ron de Fraport, Stefan Schulte.
Mais l'aéroport, quatrième d'Europe en termes de passagers avant la crise sanitaire et base du premier groupe aérien européen Lufthansa, s'attend tout de même à une "année difficile", avec un trafic passagers en recul de 35% à 45% par rapport à 2019, a-t-il ajouté. L'entreprise a annoncé début août un projet de suppression de 3.000 à 4.000 postes, soit environ 15% de ses effectifs.
Le nombre d'atterrissages et de décollages à Francfort a chuté de 58,7%, avec une bonne tenue des vols cargo - le volume de fret n'a reculé que de 8,3% sur un an.
Les aéroports gérés par l'opérateur Fraport à l'étranger, dont certains ont même été temporairement fermés, ont également connu une année noire: -83% pour la capitale slovène Ljubljana, -57% pour les aéroports Fortaleza et Porto Alegre au Brésil ou encore -70% pour l'aéroport péruvien de Lima.
La baisse est de 71% pour les 14 aéroports régionaux grecs opérés par le groupe allemand, de 73% pour celui d'Antalya en Turquie et de 44% pour Pulkovo à Saint-Petersbourg.