Economie

Agriculture Ghardaïa: le rôle de l’ODAS dans la promotion d’une agriculture stratégique industrielle à l’étude

Publié par DK NEWS le 20-01-2021, 18h42 | 69
|

Le rôle du nouvel Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) et les perspectives de développement des cultures stratégiques ont été le thème d’une journée d’étude organisée mercredi à El-Menea (Ghardaïa).
Réunissant plusieurs professionnels et investisseurs dans le domaine de l’Agriculture ainsi que des universitaires, la rencontre a été l'occasion de vulgariser le rôle de l’ODAS et le développement des cultures stratégiques (céréaliculture, pomme de terre et maraichages) avec des moyens modernes en vue d'améliorer la productivité et contribuer à la sécurité alimentaires du pays. 
En ouverture de cette journée d’étude, le wali de Ghardaïa, Boualem Amrani a mis en valeur l’importance de l’ODAS comme "instrument judicieux pour la redynamisation du secteur agricole dans les wilayas du Sud, conformément à la feuille de route sectorielle 2020/2024". Mettant en exergue la place de choix de l'agriculture dans l'économie locale et nationale, le wali a affirmé que la création de l’ODAS s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visan t à lutter contre la bureaucratie et permettre aux investisseurs potentiels dans le domaine du développement des cultures stratégiques de surmonter les entraves portant sur l’accès au foncier agricole, en utilisant des moyens de production modernes sur de grandes surfaces.  Après avoir explicité le décret portant création de l’ODAS, son directeur général, Slimane Hannachi, a indiqué, de son côté, que cet organisme a pour objectif d’accompagner les investisseurs non seulement pour l’acquisition du foncier agricole mais aussi pour l’accroissement de la production agricole "stratégique" ainsi que la transformation agro-industrielle.
Pour le Dg de l’ODAS, la production agricole et sa transformation entraîne une valeur ajoutée et la création d’emplois pour les habitants des wilayas du Sud, dans le secteur agricole et l’industrie de transformation des produits agricoles, ainsi que des possibilités de commercialisation de la production sur le marché local mais aussi sur le marché extétrieur.
Selon les organisateurs, la thématique de cette journée a été dictée par l'importance de ce nouvel organisme (ODAS) dans le développement d’une agriculture industrielle en terres sahariennes, le développement des cultures stratégiques pour garantir la sécurité alimentaire et réduire la facture des importations ai nsi que d'optimiser le processus de production et l’économie de l’eau.
Deux exposés portant sur les perspectives de développement d’une agriculture saharienne stratégique avec une économie d'eau et les perspectives de développement d’une industrie de transformation des produits agricoles, ont été présentés lors de cette journée.
Crée par décret exécutif N 20-265 du 22 septembre 2020 (JO N 57), en application de la décision du Président de la République concernant la mise en place d’un office de l’agriculture saharienne pour le développement de l’agriculture industrielle, cette institution a pour mission la facilitation et la promotion de l’investissement agricole et agro-industriel par la mise en valeur des terres sahariennes, la gestion rationnelle du foncier et l’accompagnement des porteurs de projets intégrés.
Il assure aussi la synergie entre les différentes administrations en lien avec l’investissement agricole (Agriculture, Ressources en eau, Energie, Finances) et lutte contre les entraves et contraintes de la bureaucratie.
Placé sous la tutelle du ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, l’ODAS est l'instrument de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des cultures industrielles dites stratégiques, qui sont destinées à la transformation p our réduire les importations et consolider la sécurité alimentaire du pays, ont rappelé les organisateurs.
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.