Economie

Hydrocarbures : Recul de 10% des émissions mondiales de méthane en 2020 (AIE)

Publié par DK NEWS le 20-01-2021, 18h53 | 6
|

 Les émissions de méthane de l’industrie des hydrocarbures ont diminué de 10% en 2020, et ce grâce au recul de l’activité pétro-gazière l’année dernière, selon une étude récente l’agence internationale de l’Energie (AIE).
"En 2020, les émissions mondiales de méthane ont reculé de 10% par rapport à 2019, les producteurs ayant réduit leur production, consécutivement à la chute record de la demande et l’accentuation de la faiblesse des prix du pétrole", précise la même source dans son étude publiée le 18 janvier courant.
Au total, les opérations pétrolières et gazières ont émis un peu plus de 70 millions de tonnes de méthane dans l'atmosphère en 2020.
Le méthane est un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le dioxyde de carbone et contribue donc de manière importante au réchauffement climatique. D’autre part, l’AIE a constaté très peu d’efforts des pays producteurs pour réduire les émissions, prévient que les émissions vont fortement rebondir si les entreprises, les décideurs politiques et les régulateurs ne prennent pas davantage de mesures cette année.
"La tâch e immédiate de l'industrie pétrolière et gazière est maintenant de s'assurer qu'il n'y ait pas de résurgence des émissions de méthane, même si l'économie mondiale se redresse, et que 2019 devienne leur pic historique.
Il n'y a aucune raison valable de laisser ces fuites nocives se poursuivre et il y a tout lieu pour les opérateurs responsables de veiller à ce qu'elles soient traitées", a affirmé le directeur général de l’AIE, Fatih Birol . La baisse de l'activité dans les schistes aux Etats-Unis a également joué un rôle clé dans la réduction de ces émissions, tout comme les efforts pour développer de nouvelles infrastructures gazières et l'introduction de nouvelles réglementations sur le méthane dans un certain nombre de pays.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.