Economie

Hydrocarbures : Le chiffre d'affaires de SPC a augmenté de 26 % en 2019 (ministre)

Publié par DK NEWS le 23-01-2021, 15h57 | 25
|

 Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar a affirmé, jeudi, que le chiffre d’affaires de la filiale du groupe Sonatrach spécialisée dans la commercialisation du pétrole brut, du gaz liquéfié et des produits pétroliers «SPC» avait atteint plus de 2,5 milliards de dollars en 2019, soit une hausse de 26% par rapport à 2018. Lors d’une séance plénière du Conseil de la nation, consacrée aux questions orales, le ministre a souligné que le chiffre d’affaires annuel réalisé par la filiale du groupe Sonatrach SPC a atteint 2,56 milliards de dollars en 2019, soit une hausse de 26% par rapport à 2018, avec un bénéfice net de 52 millions, soit une hausse de près de 60% par rapport à 2018.
A une question sur une éventuelle fusion de la société SPC avec l’autre filiale du groupe Sonatrach Hyproc, le ministre a écarté cette éventualité vu la différence des missions assignées à chacune des deux filiales, arguant que Hyproc était spécialisée dans le transport du gaz liquéfié via 16 méthaniers pour le compte du groupe Sonatrach, en sus des opérations de transit et de fret, tandis que les missions de SPC con cernaient l’achat et la vente de pérole et de gaz sur les marchés mondiaux (Trading).
A une autre question sur les risques encourus par la population de certains quartiers dans la ville de Béchar, jouxtant des dépôts de carburant de Naftal dans ladite wilaya, le ministre a affirmé que la commission de wilaya chargée de l'examen du niveau de sécurité desdits dépôts avait constaté que le dépôt de carburant de Béchar était conforme au décret définissant le périmètre de protection.
"Le décret relatif à la distance de sécurité de ces installations contenant moins de 10.000 mètres cubes de carburant prévoit que la distance de sécurité est de 75 mètres tandis que les dépôts dépassant une capacité de 10.000 mètres cubes la distance de sécurité est de 200 mètres", a expliqué le ministre soulignant que la distance de sécurité pour les dépôts implantés à Béchar "est scrupuleusement respectée". Quant à la possibilité de délocaliser les dépôts de carburants implantés dans cette wilaya, il a précisé que '"le site proposé par les services de wilaya est inapproprié et nécessite des coûts importants et du temps pour la réalisation".
Dans ce cadre, il a proposé la possibilité de choisir une autre assiette foncière ne nécessitant pas de gros travaux, ce qui permettra d'inscrire le projet de réalisation de no uveaux dépôts à la loi de finance 2022".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.