Santé

Vertiges : mais d'où ça vient ?

Publié par DK NEWS le 22-02-2021, 18h02 | 41
|

Avoir un vertige fait toujours un peu peur et on a tendance à aller illico aux urgences, "ce qui les encombre inutilement" déplore le Dr Carole Mousset, ORL et responsable de la consultation "vertiges" au groupe hospitalier Paris-Saint Joseph. "C'est chez son généraliste qu'il faut se rendre en premier lieu".
Votre généraliste est à même de diagnostiquer l'origine du vertige et d'en assurer le suivi. Si la pathologie qu’il suspecte n’est pas de son ressort, il orientera vers un spécialiste, ORL ou neurologue. Brefs ou continus, légers ou violents, chroniques, les « vrais » vertiges proviennent d’un mauvais fonctionnement du système vestibulaire, organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne. Leurs causes sont diverses.
Ne pas confondre avec un simple malaise. On croit souvent qu’avoir la tête qui tourne, c’est un signe de vertige. À tort…

Le « vrai » vertige
On a l’impression que tout se met à tourner autour de soi (les objets, les murs, le plafond…), avec une difficulté à tenir debout et des nausées, des angoisses… C’est un déséquilibre dont la cause se situe dans l’oreille interne.

Le « faux » vertige
On se sent instable, comme ivre, avec des étourdissements : ça « tangue » ! Les causes sont multiples : infections, hypotension, diabète, médicaments, anémie, migraine, certaines maladies (sclérose en plaques, Parkinson…).

Des vertiges survenant aux changements de position
Quand le vertige survient aux changements de position : c'est un vertige paroxystique bénin

Les symptômes
« Paroxystique » signifie bref (moins d’une minute), isolé (sans signe associé), souvent violent. « Bénin », donc sans gravité. Il est dit aussi « positionnel », car déclenché par des changements brusques de position : se lever, tourner rapidement la tête…

Qui est touché ?
C’est le vertige le plus fréquent (environ 30 % des cas), chez les jeunes et les plus âgés. Il apparaît une fois sur deux après un traumatisme (choc sur le crâne, coup du lapin, chute d’un escabeau, bousculade…). Mais il peut aussi survenir sans raison et n’importe quand. Le vieillissement de l’oreille est évoqué.

Les causes
Il est dû à la migration de cristaux (otolithes) dans les canaux semi-circulaires de l’oreille interne. C’est ­pourquoi il se produit aux changements de position.
La solution
Une manipulation permet de remettre les cristaux en place ou de les disperser. Elle est réalisée par l’ORL ou un kiné spécialisé. Selon l’âge du patient, sa corpulence et l’état de ses arti­culations, on a le choix entre la manœuvre de Semont (basculement) et celle d’Epley, plutôt destinée aux plus âgés. En une semaine, à raison de deux ou trois séances, le problème est résolu. Sinon, la guérison est spontanée en trois semaines.

Un grand vertige de plusieurs jours
Un grand vertige de plusieurs jours, c'est une névrite vestibulaire

Les symptômes
Le matin au réveil, apparaît un grand vertige permanent avec une sensation de malaise, des nausées, des vomissements… Impossible de marcher droit ou de se tenir debout : on a l’impression d’être tiré sur le côté. La crise dure au moins trois ou quatre jours, jusqu’à ce que le cerveau compense, plus ou moins vite selon l’âge et la condition physique. C’est une maladie bénigne qui guérit facilement.

Les causes
Il s’agit de l’atteinte du vestibule (dans l’oreille ­interne) d’un seul côté, d’origine virale ou circulatoire. Si les deux côtés étaient atteints, on ne sentirait rien : c’est l’asymétrie qui crée le vertige.

Qui est touché ?
À n’importe quel âge en cas d’infection virale : après une grippe, une angine, un rhume, une infection ORL ou une gastro. Les plus de 40 ans quand la cause est circulatoire : hypertension, antécédents de pontage.

La solution
Il n’est pas conseillé de rester couché, mais de se lever le plus vite possible. Au début de la crise, on a recours à des antivertigineux en comprimés ou sous forme injectable pendant trois jours, avec des médicaments antinauséeux. Une rééducation vestibulaire peut se faire dans un second temps si des troubles de l’équilibre persistent. Marcher dans le sable est aussi très bénéfique.

Des crises à répétition : c'est une maladie de Ménière

Les symptômes
Elle débute par une oreille bouchée, des acouphènes (bourdonnements) du même côté, puis survient le vertige avec une baisse de l’audition. La crise se prolonge trois ou quatre jours, puis plus rien pendant plusieurs mois. C’est une maladie chronique évolutive, dont les crises se répètent à un rythme variable pendant des années, avec une baisse de l’audition si rien n’est fait.

Qui est touché ?
Elle apparaît à partir de 20 ans, sur des terrains particuliers (personnes anxieuses). Le stress est un facteur non négligeable dans la survenue de la maladie de Ménière. Elle est plus rare que le vertige paroxystique bénin, mais plus fréquente que la névrite, soit 15 % cas.

Les causes
Au début, il existe une modification de la pression du liquide dans l’oreille interne. Son origine est inconnue.

La solution
Aucun médicament n’est vraiment efficace, sauf des diurétiques « osmotiques », permettant de diminuer la pression dans l’oreille. Il est conseillé d’apprendre à gérer son stress en faisant du yoga ou de la natation, voire en suivant une psychothérapie. On peut aussi s’aider des médecines douces (homéo, acupuncture, sophrologie) pour gagner en sérénité.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.