L’équation paix sécurité et développement

Publié par Rachid R. le 10-07-2014, 18h17 | 91

Le président de la Commission algéro-africaine pour la paix et la réconciliation, M. Ahmed Mizab, a indiqué que la paix au Sahel ne peut être réalisée sans l’équation paix, sécurité et développement.  

A cet effet, une vision de développement de 5 à 10 ans basé sur la promotion  de la stabilité politique, la bonne gouvernance, l'harmonie sociale et la multiplication des possibilités éducatives et économiques permettra aux pays de la région du Sahel d’apaiser les tensions internes, y compris les défis posés par la violence intégriste alimentée par al-Qaïda au Maghreb islamique et d'autres organisations criminelles. 

L’autre vision stratégique basée sur un plan de 3 ans portera sur l’amélioration de l'accès de la population dans les zones contestées aux services de base (routes, moyens de subsistance, éducation, services sociaux), en plus de possibilités économiques et éducatives, afin de contribuer à la lutte contre le terrorisme et les organisations criminelles.