Bejaia : Des habitants de Souk-El-Tenine réclament l’ouverture du nouvel hôpital

Publié par DK NEWS le 31-07-2021, 15h43 | 16

Les habitants de Souk-El-Ténine, à 25 km à l’Est de Bejaia réclament l'ouverture "en urgence" du nouvel hôpital construit dans les limites urbaines de leur localité, notamment en cette période de crise sanitaire qui les obligent à transférer leur malades vers les structures médicales voisines d’Aokas et Kherrata, selon des élus locaux.
Des citoyens de Souk-Ekl-Ténine ont procédé hier jeudi à l’obstruction de la RN 43, reliant Bejaia à Jijel, pour réclamer l’ouverture en urgence du nouvel hôpital. Ils ont jonché le carrefour central à l’entrée de la ville d’objets hétéroclites et d’obstacles, empêchant ainsi tout mouvement routier vers Jijel, toute la matinée durant. En début d’après-midi, des élus nationaux et locaux, sont intervenus et réussi à convaincre les manifestants de lever leur barrage, d’autant plus qu’un camion-citerne chargé d’oxygène en provenance de Jijel pour ’hôpital D’Aokas, allait faire son entrée sur le territoire de la circonscription, selon l’un d’eux, le membre du conseil de la nation, Abdennour Derguini.
"Les choses sont rapidement rentrées dans l’ordre", a-t-il confié à l’APS, indiquant que l’ouverture officielle de cette nouvelle structure ne saurait tarder.
"C’est une question de jours", a-t-il souligné, se réjouissant de la nomination d’un gestionnaire du nouvel établissement dont la première tâche est de "tout mettre en œuvre pour préparer et organiser l'inauguration de l'hôpital".
L'hôpital de 60 lits, en construction depuis plus d’une décennie, est totalement achevé et paré pour se mettre en service.
Il ne lui reste qu’a mettre en place quelques équipements et matériel manquant, notamment pour les laboratoires, les bureaux (matériel informatique), les cuisines et la buanderie et désigner le personnel dédiés à son fonctionnement, selon le sénateur Derguini.
Le personnel, a-t-il précisé, a été recruté l’an dernier dans l’ardeur de la 2eme vague du covid-19 mais, a dû être dispatché dans les autres structures de la wilaya après l’accalmie de la pandémie survenue à terme. "Tout est fin prêt pour son ouverture dans les règles et les normes", a-t-il encore soutenu, se réjouissant dores et déjà de sa mise en fonction et de son impact future sur le confort des malades de la région.