Un sens concret à la solidarité

Publié par O.Larbi le 16-07-2014, 19h45 | 38

Mme Benhabyles connaît parfaitement les conditions sociales des peuples dont elle soutient les efforts pour la solidarité et le respect de la dignité humaine.

Ancienne ministre de la solidarité, présidente d’un association de soutien aux victimes du terrorisme, membre fondateur du centre international de recherches et d’études sur le terrorisme, la présidente du Croissant-Rouge (depuis seulement 4 mois) a reçu le « Prix des Nations unies pour la société civile », cette personnalité a acquis sur le terrain le respect des peuples qui l’ont vue agir auprès d’eux en Palestine, en Syrie et sur d’autres théâtres où la vie est en danger du fait des catastrophes naturelles, des sécheresses et des famines, des guerres.

Dans son intervention, elle a rendu compte d’une réunion à Bruxelles où des représentants des croix et croissants rouges ont abordé la question du retour des migrants originaires du Niger, du Mali et d’autres pays du Sahel dans leur pays respectif : « L’Algérie est une nation qui a connu ce drame des réfugiés contraints de fuir la répression des armées françaises tout au long des 132 ans d’occupation et tout particulièrement entre 1954 et 1962, au Maroc, en Tunisie, dans les pays arabes. Aussi, l’Algérie indépendante a toujours fait montre de solidarité avec les peuples dans tous les domaines. »

Droits des réfugiés

«Les migrants africains qui échouent sur les plages sont enfermés, surveillés et alimentés comme des prisonniers. En Algérie, les réfugiés africains sont accueillis avec tous les égards dus : ils sont logés, nourris, ont des conditions d’hygiène dignes et profitent des soins de santé et des médicaments nécessaires.  

Ils sont libres de circuler, de quitter un lieu pour un autre, leur visibilité n’occasionne aucun incident.  Cet été, des familles entières seront accueillies dans des centres de vacances où elles seront prises en charge par le CRA. »

Bruxelles 

La réunion de Bruxelles a permis d’évaluer le coût approximatif d’un retour au pays natal des migrants africains du Sahel. Il est de 10 millions de dollars en création de conditions de vie décente, de soutien à une activité lucrative et aux équipements collectifs nécessaires. Le gouvernement du Niger est favorable à cette démarche.»

Ghaza

La présidente du Croissant-Rouge algérien a , en présence d’un représentant officiel de la Palestine, informé qu’« avec la fédération algérienne des donneurs de sang, dont le président est parmi nous, nous avons décidé de lancer une collecte de sang dans les prochains jours. Ce sang collecté doit parvenir à Gaza en respectant toutes les conditions liées à la chaîne du froid… »