Monde

Egypte : Sissi annonce une hausse du prix du pain subventionné

Publié par DK NEWS le 04-08-2021, 15h08 | 10
|

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé mardi que son gouvernement était prêt à augmenter le prix du pain subventionné, dans le cadre de son programme de mesures de rigueur pour le redressement économique du pays. 
"Le temps est venu d'augmenter le prix de la miche de pain", a déclaré le président lors d'une conférence télévisée. 
La miche de pain, pesant 90 grammes, coûte actuellement cinq piastres (2 centimes d'euros). Le président n'a pas précisé quel serait le nouveau prix. 
"Ce n'est pas réaliste de vendre 20 miches pour le même prix qu'une cigarette (...) cela doit cesser", a-t-il ajouté. L'Etat égyptien, le plus gros importateur de blé mondial, a subventionné son pain pendant des décennies, permettant aux citoyens les plus pauvres d'obtenir un lot de cinq miches par jour. 
Les subventions sur le pain coûtent à elles seules, dans le budget en cours, plus de 50 milliards de livres égyptiennes (2,6 milliards d'euros), selon les chiffres officiels. 
Environ un tiers des Egyptiens vivent sous le seuil de pauvreté, avec moins de 1,70 euro par jour. 
L'Egypte, pays arabe le plus peuplé, a dévalué sa monnaie en 2016, dans le cadre d'un programme de mesures de rigueur recommandé par le Fonds monétaire international (FMI), provoquant une hausse des prix des denrées alimentaires. 
En juin, le FMI a approuvé le déblocage de la dernière tranche d'aide de quelque 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) pour l'Egypte d'un plan de 5,4 milliards de dollars destiné à soutenir l'économie pendant l'épidémie de Covid-19. 
"Nous sommes un peuple sérieux, honorable et responsable sur les moyens de subsistance des gens. Donc personne ne devrait me dire de ne pas toucher à la miche de pain", a plaidé M. Sissi. Mais des Egyptiens ont réagi avec colère sur les réseaux sociaux après les commentaires de M. Sissi, avec le mot-clé "Tout sauf la miche de pain". 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.