Société

Alimentation en Eau Potable : Le Gouvernement s'engage à mettre fin aux coupures (Plan d'action)

Publié par DK NEWS le 05-09-2021, 15h16 | 188
|

Le Gouvernement s'engage, à travers son Plan d'action pour la mise en œuvre du 
programme du président de la République, qui sera bientôt soumis au Parlement 
pour débat, à améliorer l'alimentation en eau potable et mettre fin aux coupures 
d'eau, tout en assurant un accès égal à cette ressource vitale à tous les citoyens.  Selon le Plan d'action, dont l'APS détient une copie, l'engagement du Président de la République "d’en finir avec les coupures d’eau et de garantir un égal accès des citoyens aux différents services de l’eau à travers l’ensemble du territoire national" sera "une priorité" du Gouvernement pour les années à venir, assurant que l’accès à l’eau bénéficiera du total soutien de l’Etat. Le Plan d’action du Gouvernement englobe la combinaison du dessalement au nord du pays à partir de la bande côtière, des interconnexions entre les barrages et les systèmes de transferts, de l’utilisation systématique des eaux et des boues épurées dans l’industrie et l’agriculture et enfin, de l’exploitation des ressources souterraines dormantes du Sahara septentrional.
A ce titre et afin de préserv er les réserves stratégiques en eau, le gouvernement œuvrera à faire du dessalement d’eau de mer la principale ressource d’eau potable (60%) et recourir aux barrages à hauteur de 20% et aux nappes phréatiques à hauteur de 20%.
Les efforts de mobilisation et l’usage optimal de la ressource seront "plus soutenus" avec l’objectif de réduire la proportion des eaux impactées par l’aléa climatique en développant, là où elles s’avèreront réellement utiles et dans le strict respect de l’équilibre des écosystèmes en place, les ressources non conventionnelles, notamment par la réalisation de nouvelles stations de dessalement d’eau de mer et de stations de déminéralisation dans les régions sud. Le nombre actuel de stations de dessalement d’eau de mer (SDEM), à savoir 11 SDEM avec une capacité de production de 760 millions de m3/an, sera porté à 19 SDEM en 2024 avec une capacité de production de 1,4 milliards m3/an, assure le Gouvernement.
La capacité nationale de stockage des eaux superficielles sera augmentée par la réalisation et la mise en service de nouveaux barrages et l’interconnexion des grands ouvrages et complexes hydrauliques du pays. Les 80 barrages actuels disposent d’une capacité de stockage cumulée de 8,30 milliards m3.
En 2024, le nombre sera porté à 85 barrages avec une capacité de g lobale de 9 milliards m3 et une capacité de mobilisation de 4 milliards m3/an, selon le document.
La cadence de réalisation de forages à destination agricole et domestique sera accélérée, en veillant à préserver les nappes phréatiques de la surexploitation et en permettant leur régénération. Le volume global de production des eaux souterraines est estimé à 6,6 milliards m3/an, à travers les 281.000 forages actuels, dont 255.000 forages destinés à l’irrigation. En 2024, le volume global, toutes sources confondues, passera à 12 milliards m3/an.
La stratégie de mobilisation ne se limitera pas à ces grands captages, affirme le Gouvernement, ajoutant qu'elle elle intègre aussi les niches hydriques, tels que les petits barrages et les retenues collinaires qui constituent des ressources non négligeables, notamment en zones éparses et en milieu rural.

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.