Hi-Tech

Nigeria : Les autorités coupent les réseaux mobiles dans un Etat du Nord-Ouest

Publié par DK NEWS le 07-09-2021, 14h02 | 6
|

L'autorité de régulation des télécoms du Nigeria a demandé aux opérateurs de suspendre, pour des raisons de sécurité, tous les services de téléphonie mobile dans l'Etat septentrional de Zamfara, miné par la violence de gangs criminels. 

Ces gangs, désignés localement sous le terme de "bandits", y ont à nouveau enlevé mercredi 73 écoliers, dernier kidnapping en date d'une longue série dans des établissements scolaires et universitaires du Nord-Ouest du Nigeria. 
La "situation sécuritaire dans l'Etat de Zamfara nécessite une coupure immédiate de tous les services de télécommunications (...) pour deux semaines", fait savoir vendredi aux opérateurs de télécommunications la Commission nigériane des Communications. 
"Cela vise à permettre aux agences de sécurité compétentes de mener les actions nécessaires pour répondre au défi sécuritaire dans l'Etat", écrit l'autorité de régulation dans une lettre adressée aux opérateurs. 
Dans une autre lettre datée de vendredi le cabinet du gouverneur de l'Etat demande au ministère nigérian de la Communication, "une coupure temporaire des réseaux de téléphonie mobile". 
"L'un des obstacles les plus importants dans la lutte contre le banditisme est celui des informateurs qui utilisent les réseaux mobiles pour communiquer aux bandits les mouvements de troupes", y explique le cabinet du gouverneur. 
"Les bandits tirent aussi avantage des réseaux (mobiles) pour coordonner leurs attaques". 
Dans le seul Etat de Zamfara, près de 125.000 personnes ont fui leur domicile en raison de l'aggravation de la violence, selon l'ONU. 
Un représentant d'une ONG internationale présente dans l'Etat a indiqué qu'il ne pouvait plus joindre au téléphone ou via internet ses équipes sur le terrain. 
Une série de restrictions ont été récemment mises en place dans l'Etat de Zamfara, mais aussi dans ceux voisins de Katsina, Kaduna et Sokoto, également théâtres d'attaque de "bandits". 
Dans plusieurs zones, les marchés au bétail hebdomadaires ont été suspendus, le transport d'animaux temporairement interdits et les ventes de carburant plafonnées. 
Le choix de ces mesures n'a pas été officiellement expliqué, mais les "bandits" se déplacent souvent à motos et se livrent, outre le kidnapping, au vol de bétail, revendu sur les marchés.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.