Forum

Une entreprise à la ... hauteur

Publié par Said Abjaoui le 20-07-2014, 19h18 | 285
|

Pour que les populations sachent qu’à l’aéroport, il n’y a pas que la compagnie qui va les transporter, la douane pour le contrôle des bagages et la police pour les documents de voyage, DK News a décidé de faire connaître les entreprises qui y activent. 

Après la compagnie Air Algérie, la SGSIA qui est une société générale des services et infrastructures portuaires, cette fois-ci et dans la continuité  générale, c’est au tour du DG de l’Enna à faire savoir que les missions de son entreprise sont liées au fonctionnement de celle-ci.

Ce sont des entreprises très instructives sur le plan de gestion. Avant d’aller encore plus loin, à savoir maitriser des  mécanismes de gestion du front social, rappelons que M. Safir Youcef est le directeur général de l’Etablissement  national de la navigation aérienne. 

Il était  accompagné par deux de ses collaborateurs, à savoir M. Guelmaoui, chef de projet et par M. Djatouf, directeur de l’exploitation de la navigation aérienne. Il nous informe qu’en matière syndical  il y a l’UGTA et des syndicats corporatifs. Comme dans toute entreprise, il y a un front social et y a en face une volonté politique. 

L’ENEMA existe depuis avant l’indépendance nationale et depuis 1962, le sigle a été modifié cinq fois avant de finir par le sigle ENEMA et avant celui-ci ENEZA. Ses principales missions sont le contrôle de la circulation aérienne (36 aéroports), les tours de contrôle, là où il y en a. 

C’est sur que la sophistication des équipements nécessite une haute maitrise technique. La qualité des ressources humaines est à la hauteur des exigences de la sécurité de la navigation aérienne. 

Nos personnels sont qualifiés en rapport avec les normes internationales. Concernant l’éventail des activités de l’ENNA, Mr Safir nous apprend que les services d’extinction du feu sont des services de l’ENEMA.

Est il arrivé par le passé  que le ciel soit vraiment encombré et que sa gestion ait pu créer des problèmes d’adaptation de nos aiguilleurs du ciel ? Le DG nous apprend qu’effectivement il était arrivé que nos tours de contrôle aient eu à gérer un nombre élevé de vols déviés vers la traversée du ciel algérien quand les aiguilleurs du ciel Français s’étaiet mis en grève.

Nous avons appris également que les survols du ciel algérien par des aéronefs étrangers sont payants et que le chiffre d’affaire de l’ENEMA est à constitué à 98% par ce type de recettes.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.