El-Oued : Lancement de la campagne de récolte d’arachides depuis El-Magrane

Publié par DK NEWS le 18-09-2021, 14h55 | 10

La campagne de récolte d’arachides dans la wilaya d’El-Oued a été lancée vendredi à partir d’une exploitation agricole dans la zone de "Houd El-Maleh", commune d’El-Magrane (35 km du chef-lieu de wilaya), a-t-on constaté.
Les services agricoles tablent cette année sur une production de 121.000 quintaux (Qx), en hausse de 16% par rapport à la saison écoulée où avait été enregistrés 104.000 Qx, a indiqué le directeur de wilaya du secteur, Ahmed Achour.
Une superficie de 4.000 hectares a été consacrée cette année à la culture d’arachides, contre 3,300 ha l’an dernier, soit une extension de l’ordre de 18%, a-t-il ajouté. La wilaya d’El-Oued enregistre une extension de la culture d’arachides qui touche 21 de ses 22 communes, avec une forte concentration de cette activité agricole dans six (6) communes, à savoir Hassi-Khelifa, Trifaoui, Sidi-Aoun, El-Magrane, Réguiba et Ourmès, à vocation agricole et disposant de sols fertiles permettant des rendements "appréciables" dépassant souvent les 30 quintaux à l’hectare, a expliqué M.Achour.
Selon le même responsable, bien que la wilaya ait enregistré une perturbation dans la commercialisation de ce produit, influant sur son prix la saison écoulée, elle continue d’occuper la tête des wilayas du pays productrices d’arachides, avec une production annuelle moyenne de 110.000 Qx, représentant quelque 60% de la production nationale.
La mise en place d’un atelier technique pour la labellisation des variétés locales d’arachides est projetée durant ce mois, dans la perspective de valoriser ce genre cultural, a révélé, par ailleurs, le directeur des services agricoles d’El-Oued, en annonçant aussi la préparation d’une fête des arachides qui constituera une manifestation technico-scientifique pour promouvoir les cultures locales à forts rendements. Les superficies arables sont estimées à plus de 4,45 millions d’hectares dans la wilaya d’El-Oued, dont 120.000 ha irrigués consacrés en grande partie (40.000 ha) à la culture de la pomme de terre, soit 46%, selon les données des services agricoles.