Culture

Médias : Suppression du Djamaâ El Djazair sur une photo de la Une d'El Watan, une violation flagrante des lois (ministère de la communication)

Publié par DK NEWS le 21-09-2021, 14h49 | 5
|

Le ministère de la Communication a qualifié lundi, dans un communiqué, la suppression par le quotidien El Watan de Djamaâ El Djazair sur la photo du convoi funéraire de l'ex-Président, Abdelaziz Bouteflika, de "violation flagrante des lois" et "entorse aux règles du professionnalisme".  "La suppression étonnante de Djamaâ El Djazair de la Une du numéro 9438 du quotidien El Watan, paru le 20 septembre 2021, a suscité une grande consternation et incompréhension du fait de la sensibilité de cet acte, bizarre et injustifié, par apport à l'affect même de la Nation en ce sens qu'il s'agit du plus fort symbole et fondement de l'identité nationale et composantes de la personnalité algérienne, ciblés par divers voies et moyens", a relevé le ministère de la Communication. 
Il souligne, dans ce sens, que cette suppression est intervenue lors de la couverture médiatique du convoi funéraire de l'ex-Président moudjahid Abdelaziz Bouteflika, paix à son âme, "où le minaret de Djamaâ El Djazair, un des symboles de l'Algérie indépendante et un monument important de l'Algérie Nou velle, a été bizarrement occulté en arrière-plan de la photo de la commune ou de la zone de Mohammadia". 
Le ministère rappelle que la conception de Djamaâ El Djazair, son aspect et son plan architectural "sont protégés par les lois de la République, législatifs et réglementaires, notamment les ordonnances 03-05 du 19 juillet relative aux droits d'auteur et droits voisins et 03-06 du 19 juillet 2003 relative aux marques ainsi que les dispositions du décret exécutif n 21-75 du 17 février 2021 instituant le périmètre de protection de Djamaâ El Djazair et fixant ses limites et les règles de sécurités qui lui sont applicables". 
L'article 8 de ce décret stipule que :"Dans tous les cas et afin de préserver l'aspect architectural particulier protégé de Djamaa El Djazair, il est interdit de procéder à l'intérieur du périmètre de protection à toute réalisation ou construction ou installation permanentes pouvant l'occulter partiellement ou totalement, ou dénaturer et/ou diminuer de son éclat". 
Partant, le département de la Communication affirme que la photo occultant Djamaa El Djazair, telle que parue sur El Watan, "constitue une violation flagrante à ces lois, une altération de cet grand édifice religieux et une entorse à la déontologie et aux règles du professionnalisme". 
Fustigeant "fortement et m anifestement ces agissements négatifs, notamment au moment où notre pays subit une cyberattaque et des plans systématiques visant à ternir son image et ses valeurs sacrés", le ministère de la Communication exhorte le journal El Watan et l'ensemble des journalistes "au professionnalisme requis et au respect des règles de l'auto-responsabilité, de la responsabilité juridique et de l'éthique de la profession". 
Face à ces violations, le ministère "se réserve pleinement le droit d'engager les poursuites judiciaires qu'impose ce cas de figure", conclut le communiqué. 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.