Santé

torticolis : à quoi est-il dû et comment le soigner ?

Publié par DK NEWS le 22-09-2021, 14h04 | 35
|

Tout le monde ou presque a déjà eu un torticolis au cours de sa vie. Douloureux, il peut devenir handicapant
au quotidien. Alors à quoi est-il dû et comment le soigner ?  

Un torticolis, qu'est-ce que c'est ?
Au saut du lit, en tournant la tête pour regarder son réveil, on entend un petit bruit dans le cou. Une douleur vive s'installe en quelques minutes et devient de plus en plus aiguë... Aïe, c'est un torticolis ! Rassurez-vous, le torticolis peut impressionner, mais il n'est pas dangereux ! Le torticolis est une affection bénigne et très fréquente. Il se traduit par la survenue d'une contracture d'un ou de plusieurs muscles du cou (muscle sterno-cléido-mastoïdien, muscle trapèze). La douleur est vive, accompagnée d'une gêne importante dans les mouvements du cou et d'une attitude anormale de la tête et du cou en flexion et en rotation. Les symptômes sont généralement localisés au niveau du plus gros muscle du cou : le sterno-cléido-mastoïdien. Mais la douleur peut parfois irradier vers le dos et les épaules. Dans certains cas peu fréquents, le torticolis peut se ressentir jusqu’aux mains et aux doigts.

Quelles sont les causes d'un torticolis ?
Le torticolis survient généralement après un mouvement brusque du cou, un problème ligamentaire ou vertébral ou une mauvaise position au sommeil. Bref, il faut retenir que dans la plupart des cas, les douleurs de nuque sont causées par une contracture musculaire due à une mauvaise posture assise ou couchée. Les douleurs cervicales peuvent aussi provenir d'une arthrose et être favorisées par le stress et les tensions musculaires.
Le torticolis peut aussi -c'est plus rare- subvenir suite à une infection (état grippal, infection des dents, de la gorge…).
Encore plus rarement, certaines personnes présentent un torticolis chronique qui tend à s’aggraver dans le temps. Il s’agit d’un torticolis dit spasmodique. Ses causes sont mal connues. Selon l'encyclopédie Vida, "il s’agirait de troubles dont l’origine se situe dans un mauvais fonctionnement de certaines régions du cerveau, ou d’une irritation chronique du nerf qui contrôle les muscles contractés".

La plupart du temps, il apparaît le matin au réveil.
Qui est concerné ? Tout le monde peut être concerné par le torticolis. Les personnes ayant eu un accident de la route sont parfois plus sujettes aux torticolis que les autres. Les femmes seraient également plus touchées par le torticolis que les hommes, tout comme les personnes âgées de 30 à 60 ans.
A savoir : le torticolis peut toucher le nourrisson ! Le torticolis congénital du nourrissonpeut être dû au positionnement du bébé dans le ventre de sa mère ou à un accouchement avec ventouses par exemple. Il est réversible et bénin.

Que faire ? Comment soulager un torticolis ?
Le meilleur des traitements pour venir à bout d’un torticolis est le repos.
Pour soulager la douleur, vous pouvez aussi appliquer localement une pommade décontracturante ou prendre un médicament contre la douleur (paracétamol, anti-inflammatoire).
L’application de compresses chaudes (bouillotte, écharpe…) permet de décontracter les muscles du cou.
De même, un bon bain détend les muscles et contribue à diminuer la douleur.
Si la douleur est intense, le port d'un collier cervical, peut-être conseillé (en pharmacie).
Combien de temps dure un torticolis ? Grâce à ces traitements simples, un torticolis disparaît habituellement spontanément en quelques jours.
Peut-on bouger le cou ? Dès que cela va mieux, l'immobilité est pire que tout ! "Il faut faire travailler ses muscles régulièrement pour les tonifier et stimuler la colonne, améliorer sa mobilité et favoriser les processus de réparation", insiste le Dr Jean-Yves Maigne, rhumatologue. Piscine, gymnastique, yoga, kinésithérapie. Tout cela contribue à limiter l'impact des douleurs sur la vie de tous les jours.
Chaud ou froid ? La chaleur est efficace pour détendre les muscles. A utiliser sous toutes ses formes : dans un bain, avec un sèche-cheveux, une bouillotte, etc.

Quand consulter ?
Commencez par prendre rendez-vous avec votre médecin traitant (la téléconsultation est suffisante et vous évite de vous déplacer). Si nécessaire, celui-ci vous proposera de voir un kinésithérapeute, un ostéopathe ou un chiropraticien. Ces professionnels permettent souvent de retrouver plus vite la mobilité de la tête.
Entre les séances, le port d'un collier cervical sera souvent conseillé. Mais attention, pour une période brève (une semaine) car l'immobilité prolongée atrophie les muscles.

Que faire si le torticolis ne passe pas ?
Dans certains cas, le torticolis peut cacher une autre affection : maladie inflammatoire, neurologique, tumorale ou infectieuse… Lorsque le torticolis ne disparaît pas, ou s’il revient de façon répétée, il s’avère donc nécessaire de faire un bilan médical plus complet. N’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre médecin, notamment si votre torticolis s’accompagne de fièvre. Celui-ci vous proposera peut être de réaliser une radio (parfois une IRM, voire une prise de sang) afin de comprendre l’origine de votre torticolis et de prendre les mesures nécessaires.

Comment éviter le torticolis ?
Si vous êtes particulièrement sujet aux torticolis, certains réflexes peuvent vous aider à l’éviter :
Couvrez-vous le cou en cas de froid à l’aide d’une écharpe,
adoptez une position de travail ergonomique pour éviter d’avoir le cou "cassé" (bureau et chaise à bonne hauteur),
étirer son dos et sa nuque régulièrement dans la journée, 
ajuster la hauteur de l'appui-tête dans la voiture,
optez pour un oreiller confortable voire ergonomique,
regardez la télévision face à l’appareil et non pas sur le côté 
évitez de tenir son téléphone portable entre l’épaule et l’oreille (utilisez des oreillettes).
Ces bons réflexes devraient vous permettre de prévenir la survenue du torticolis.
Comment dormir avec un torticolis ? Pour dormir, mieux vaut choisir un oreiller que l'on peut "mettre en forme" selon sa morphologie et qui maintient la tête dans l'axe, que l'on soit sur le côté ou sur le dos. Et éviter la position sur le ventre qui oblige à torde la nuque.

 

|

Le romarin contre le torticolis

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.