Energie : Le pétrole et le gaz naturel répondront à plus de la moitié des besoins énergétiques mondiaux en 2045 (Opep)

Publié par DK NEWS le 22-09-2021, 14h21 | 9

 Le pétrole et le gaz naturel continueront de répondre ensemble à plus de la moitié des besoins énergétiques mondiaux en 2045, a déclaré mardi à Dubaï, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Mohammad Barkindo.  Faisant référence à la prochaine publication par l'OPEP des Perspectives pétrolières mondiales 2021, le secrétaire général a noté que "le pétrole et le gaz naturel continueront de répondre ensemble à plus de la moitié des besoins énergétiques mondiaux en 2045", a rapporté l'Organisation sur son site web, précisant que le pétrole le pétrole représentera environ 28 %, suivi du gaz 24 %.
M. Barkindo qui s'exprimait lors de l'événement phare du gaz " Gastech" qui se déroule du 21 au 23 septembre courant, a abordé la transition énergétique, en soulignant "le rôle vital" du pétrole pour répondre à la demande croissante d'énergie, ajoutant que "des investissements prévisibles sont nécessaires pour répondre aux besoins mondiaux croissants". 
Il a également souligné "la nécessité de lutter contre la pauvreté énergétique e t de respecter les engagements mondiaux pour élargir l'accès à l'énergie". Le SG de l'Opep a, par ailleurs, mis en avant "l'importance et l'opportunité" du "Gastech", notant que "la plate-forme d'aujourd'hui offre l'occasion d'aborder les principaux problèmes et préoccupations liés à l'industrie, après une période difficile causée par la pandémie de COVID-19". Cet événement s'est ouvert mardi sous le patronage du vice-président et premier ministre des Emirats arabes unis et souverain de Dubaï, Cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum.
Une session, intitulée Gastech 2021 - Leading the net-zero agenda, a abordé un certain nombre de questions clés concernant l'industrie de l'énergie, notamment les perspectives énergétiques, les fondamentaux du marché, le rôle du secteur privé dans l'énergie, les investissements, les perspectives de l'économie mondiale après COVID-19, ainsi que des sujets liés à la COP26 prévue du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow, Royaume-Uni.