Forum

5500 ordinateurs dernier cri dans les bureaux de poste

Publié par Saïd Abjaoui le 21-07-2014, 19h11 | 30
|

Un seul clic pour accéder à votre compte

Il avait promis de revenir et il est revenu. Il avait exposé devant les journalistes les projets dont il était chargé par la tutelle, et il est revenu pour répondre aux questions de la presse. « Il » c’est le directeur général d’Algérie Poste. 

Il était hier l’invité du forum de DK News. Il a déclaré aux journalistes qu’il est revenu pour répondre à leurs questions. A toutes leurs questions.  

Rappelons qu’Algérie poste possède 7 millions de clients ttulaires de la carte magnétique dont l’usage facilite grandement la vie des clients qui n’auront plus besoin de s’encombrer de carnet de chèques. Ils s’exposent également à moins de risques d’agression.

Pas besoin de transporter sur soi de sommes d’argent importantes. Un autre projet en préparation consistait en l’introduction de la biométrie comme instrument d’identification des clients. Plus besoin de se prémunir, de se munir de papiers d’identité.

Cette technique est déjà fonctionnelle au siège de l’Assemblée parlementaire nationale. C’est une technique d’identification par la reconnaissance des iris. Il était question d’augmenter sa densité de présence sur tout le territoire national en assurant une présence de proximité par l’étendue du réseau qu’il va réaliser en passant de 3500  à 5000 établissements à l’horizon 2020. 

 Hier donc, nous avons vu un directeur général qui exposait avec passion tous les projets qu’a en charge son entreprise, inscrits dans le plan de développement du pays, à savoir le programme quinquennal 2009-2014, et également dans le programme quinquennal 2014-2019 du président de la République.

L’entreprise Algérie poste est une entreprise citoyenne. Elle est au service du citoyen, qui , pour elle, n’est pas seulement un simple client. 

Algérie poste se veut disponible sur tout le territoire national,  et elle finira par l’être avec la réalisation de 1500 établissements supplémentaires.

Elle accompagne le citoyen dans ses déplacements à travers tout le territoire national, dans la plus éloignée des wilayas, dans la plus éloignée des communes et en tout lieu, elle assure la même qualité de service, avec équité et célérité. C'est ce qu’on appelle un service de proximité. De grande proximité car il y a des communes lointaines, dans les profondeurs du pays...  

Que vous soyez à Tamanrasset,  Ouargla, Tébessa,  Illizi, Rouïba ou Oran, vous serez servis de la même façon. Vous prenez un ticket , vous attendez votre tour et vous serez servis. Le confort du citoyen est un objectif cible.  Cela est pris en charge dans le cadre de la densité de localisation pour écourter la distance entre le client et le lieu d’expression du besoin de prise en charge.

Les agents des postes sont instruits pour prendre en charge ce besoin de service qui est naturel et même vital car l’établissement est à disposition du citoyen. Le directeur général d’Algérie Poste n’oublie pas d’expliquer qu’Algérie télécom également partage le même souci et agit dans le même objectif, à savoir assurer le confort des clients citoyens et participer activement au développement du pays.

Algérie poste s’emploie , dans le cadre des instructions de la tutelle, à servir le citoyen (le client), à ne pas laisser celui-ci sombrer dans des tâches qui lui prenaient tout son temps. Algérie poste a mis en place des procédures qui permettent aux clients de payer ses factures d’électricité, d’eau, de l’usage d’internet simplement en cliquant une fois.

Algérie poste durant le Ramadhan a assuré un service continu en ouvrant les portes après le maghreb. Le personnel est convaincu que là est sa mission, c’est-à-dire servir le citoyen.

Il appelle les journalistes à vérifier que ce qui est dit, que les engagements sont tenus et qu’ils écrivent la vérité. La porte est toujours ouverte pour des réclamations. Le DG fait remarquer qu’il est déjà constaté que parfois les journalistes ne vérifient pas la validité de leurs informations.

S’il arrive qu’il y ait grève à Algérie poste, les journalistes doivent comprendre et signaler que le droit de grève est garanti par la Constitution, à charge pour le journaliste de vérifier sa source pour ne pas tomber dans la fausse rumeur et la diffamation.  

Il faut chercher tout le temps l’intérêt général. La richesse pour l’entreprise est sa ressource humaine. Algérie poste est soucieuse de formation et d’élévation des compétences. C’est que parfois s’établissent des relations très cordiales, entre les agents et les populations, plus particulièrement dans les villages et les campagnes.

Faudrait il considérer le secteur privé comme concurrent ? Pas tout à fait.  Le secteur public et le secteur privé peuvent parfaitement cohabiter. Algérie poste a le monopole  par exemple sur le courrier dont le poids est inférieur ou égal à 5g. L’amélioration des prestations de service est une quasi-obligation pour l’entreprise citoyenne, d’autant qu’il faudrait intégrer la concurrence qui doit être tirée vers le haut. 

Selon les chiffres donnés par le DG lors de son dernier passage devant le forum, l’entreprise emploie 30 000 personnes, couvre le territoire national par le biais de 3500 bureaux de poste, traite 2 millions de transactions par jour, reçoit 2 millions de personnes par jour, fait un chiffre d’affaires de 35 milliards de dinars par an, alors qu’il était de 7 milliards de dinars avant l’année 2000.  

Depuis donc l’année 2000, le secteur a connu un développement accéléré. D’ici 2020, le réseau va s’étendre de 1500 nouveaux bureaux de poste, alors qu’il est de 3500 actuellement.

Concernant la continuité de service, il n’y a plus de manque de liquidités car la Banque d’Algérie a pris ses dispositions, de même qu’Algérie poste a procédé à des constitutions de réserves. Le manque enregistré en 2011 est dû à la quantité des rappels des augmentations des salaires. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.