Commerce : Signature d'une convention pour le renforcement du contrôle de qualité des produits et la répression de la fraude

Publié par DK NEWS le 06-10-2021, 16h22 | 135

Une convention a été signée, mardi à Alger, entre le Centre algérien du contrôle de la qualité et de l’emballage (CACQE), l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC), le Laboratoire national d’essais (LNE) et le Programme d'Appui à la mise en œuvre de l'Accord d'Association Algérie-Union européenne (P3A), en vue de garantir la qualité des produits. Cette convention a pour objectif de garantir la conformité des produits locaux et importés aux normes internationales et d'assurer l'accompagnement technique des opérateurs économiques. La convention a été signée en marge d'un séminaire organisé par le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations sur l'accréditation des laboratoires de répression de la fraude, en présence de cadres du ministère et des organismes parties de l'Accord. 
Dans ce cadre, des certificats d'accréditation ont été délivrés par ALGERAC à huit laboratoires de répression de la fraude dans les wilayas de Biskra, Oued Souf, Djelfa, Blida, Sétif, Souk Ahras, Saïda et Tissemssilt. Ces laboratoires spécialisés ont été enregistr és dans le Programme d'appui spécifique à la surveillance et l'encadrement du marché (PASSEM). Neuf autres laboratoires ont été programmés pour l'obtention de l'accréditation. Il s'agit des laboratoires d'Alger, Constantine, Oran, Chlef, Mostaganem, Batna, Annaba, Tiaret et Béjaïa, outre le LNE. 
Les opérateurs économiques pourront bénéficier des services de ces laboratoires accrédités dans le cadre de leurs différentes opérations, qu'il s'agisse de l'exportation ou de l'autocontrôle de leurs produits, selon les explications fournies par le premier responsable du secteur, Kamel Rezig. En plus du LNE, l'Algérie compte 32 laboratoires de répression de la fraude, auxquels s'ajoutent 6 autres labos, réceptionnés récemment, que le ministère œuvre à doter de matériels scientifiques nécessaires, a expliqué M. Rezig, faisant état de 10 autres laboratoires dont le taux de réalisation a dépassé 95%. 
Le secteur propose l'acquisition de 8 laboratoires mobiles équipés à mettre en place au niveau des inspections frontalières d'Alger, Skikda, Annaba, Jijel, Oran, Bejaïa afin de renforcer le contrôle des produits importés. Afin d'obtenir l'accréditation de ces laboratoires, le ministère du Commerce a procédé, depuis 2019, à l'exécution d'une stratégie, dans le cadre du PASSEM, pour développer les capa cités techniques d'un système de mise en conformité des produits et confirmer les résultats des analyses, conformément à la certification ISO 17025. 
De surcroît, le CACQE a bénéficié de plusieurs programmes de développement pour la réalisation et l'équipement des labos de lutte contre la fraude partout sur le territoire national. Le ministère du Commerce a tracé un programme visant le développement et la modernisation du dispositif de contrôle et le renforcement des mécanismes de contrôle de conformité des produits sur le marché national et au niveau des frontières. 
Le programme en question inclue des opérations d'habilitation, de préparation et de formation au profit des agents, leur permettant de s'acquitter efficacement de leur mission de contrôle.