Réfugiés : La Colombie demande au Panama de "faciliter" le passage des migrants les plus vulnérables

Publié par DK NEWS le 06-10-2021, 16h28 | 5

La Colombie a demandé au Panama de "faciliter" le passage des migrants les plus vulnérables à la frontière entre les deux pays, une zone de jungle hostile et montagneuse, a-t-on indiqué mardi de source officielle. 
Le défenseur du peuple (ombudsman) colombien, Carlos Camargo, a appelé le Panama à mettre en place un corridor "facilitant le transit des enfants, des adolescents, des femmes enceintes et allaitantes, afin qu'ils ne mettent pas leur vie en danger", selon ses propos relayés par des médias locaux. 
M. Camargo s'exprimait à l'issue d'une réunion avec les autorités de la ville de Necocli (nord-ouest), où près de 20.000 migrants, en grande majorité de nationalité haïtienne, attendent pour traverser par bateau le Golfe d'Uraba, puis entamer à pied la traversée de la jungle du Darien marquant la frontière entre les deux pays. 
Ce voyage périlleux, sur des sentiers boueux et escarpés, au milieu d'une jungle hostile rincée par les pluies tropicales, dure quatre à cinq jours, jusqu'à la ville panaméenne de Bajo Chiquito. 
Il se fait, côté colombien, en échange d'un prix moyen de 300 dollars par personne payés aux passeurs. 
Cet itinéraire a connu une hausse spectaculaire des passages de migrants cette année : quelque 67.000 personnes ont effectué la traversée entre janvier et août, contre 6.465 pour l'ensemble de l'année 2020, d'après l'autorité migratoire panaméenne.