Santé

Thyroïde : bien traiter ses troubles

Publié par DK NEWS le 06-10-2021, 16h33 | 1345
|

Un Français sur dix souffre d'un mauvais fonctionnement de sa thyroïde. Parmi eux, certains sont sous Levothyrox®, un médicament dont on a beaucoup parlé ces derniers mois. L'occasion de revenir sur les troubles de la thyroïde et sur les différents traitements possibles.  

L'été dernier, un médicament jusqu'alors inconnu du grand public a fait la une de l'actualité. Suite à une modification de formulation par le fabricant, le Levothyrox® a provoqué chez certains patients des effets secondaires désagréables. À cette occasion, on a appris que 3 millions de Français prennent quotidiennement ce médicament. Mais à quoi sert-il? Le Levothyrox® est l'un des noms commerciaux de la lévothyroxine, hormone de synthèse et copie de la thyroxine, l'une des hormones produites naturellement par la thyroïde. Il s'agit d'un traitement substitutif principalement utilisé pour pallier l'hypothyroïdie, c'est-à-dire le ralentissement du fonctionnement de la thyroïde.

UNE GLANDE VITALE
Cette petite glande d'une vingtaine de grammes située dans la gorge, juste sous la pomme d'Adam, a beau être discrète, elle n'en est pas moins vitale. À partir de l'iode de l'alimentation, elle fabrique des hormones (thyroxine, ou T4, et triiodothyronine, ou T3) aidant à réguler la fréquence cardiaque, la température corporelle, la glycémie, le sommeil, l'humeur ou le poids. Chez la femme enceinte, elle joue un rôle essentiel dans le développement cérébral du bébé. Chez l'enfant, elle participe à la croissance et, chez l'adolescent, elle intervient dans le déclenchement de la puberté.

DES DOSAGES ULTRAPRÉCIS
Si la quantité d'hormones T3 et T4 peut être dosée par une simple prise de sang, le dosage de la TSH, produite par l'hypophyse, est l'examen le plus courant. Cette hormone reflète le fonctionnement de la glande (voir ci-contre) et s'avère plus fiable pour repérer d'éventuels dérèglements. Normalement, la TSH oscille entre 0,4 et 4 mUI/l (milli-unités internationales par litre de sang), mais cette fourchette est seulement indicative, car elle peut varier d'une personne à l'autre et même d'un jour à l'autre chez une même personne. Il faut également s'assurer que la maladie est bien liée à la thyroïde, et non à l'hypophyse
elle-même. Ces précautions prises, on considère que, si le taux de TSH est au-dessus de la moyenne, c'est que la thyroïde a des faiblesses. S'il est en dessous (et même parfois indétectable), c'est au contraire que la thyroïde s'est emballée.

LA RÉGULATION DES HORMONES THYROÏDIENNES
Un système en boucle
Le fonctionnement de la thyroïde est sous le contrôle d'une glande située à la base du crâne, l'hypophyse, elle-même régulée par une glande du cerveau, l'hypothalamus. Normalement, tout fonctionne en harmonie. Mais quand un déséquilibre s'installe, en plus ou en moins, des signes cliniques apparaissent.

1. Stimulation
Quand le taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang baisse, l'hypophyse envoie une hormone qui stimule la thyroïde, la thyréostimuline (TSH).

2. Production
La glande fabrique des hormones thyroïdiennes. Pour cela, elle a besoin d'iode.

3. Diminution
Quand le taux d'hormones est satisfaisant, la thyroïde envoie un signal au cerveau pour calmer la production de TSH.

LES DEUX DÉSÉQUILIBRES FRÉQUENTS
Hypothyroïdie,  la glande fonctionne au ralenti
Les Symptômes
•Fatigue
•Frilosité
•Prise de poids modérée
•Signes de dépression
•Ralentissement du rythme cardiaque
•Constipation
•Crampes
•Vertiges
•Diminution de la soif
•Diminution de la libido
•Infertilité

Quels traitements?
•Levothyroxine
Pour pallier le manque d'hormones thyroïdiennes, et en particulier celui de thyroxine, il faut prendre de la lévothyroxine (c'est le fameux Levothyrox®...). Elle sera transformée ensuite en T3 par l'organisme lui-même, en fonction de ses besoins.

Hyperthyroïdie; la glande fonctionne en sur-régime
Les symptômes
•Amaigrissement malgré un appétit augmenté
•Fonte musculaire
•Augmentation du rythme cardiaque
• Sensation d'avoir toujours chaud
•Sudation importante
•Irritabilité
•Diarrhée
•Yeux exorbités
•Tremblements des doigts
•Extrême intolérance au stress

Quels traitements?
•Antithyroïdiens de synthèse. Ces médicaments sont parfois associés à des bêtabloquants pour ralentir le rythme cardiaque. Le traitement s'étale sur une période qui varie de 6 à 18 mois.

•Iode radioactif
Il peut être prescrit en cas de contre-indication aux médicaments ou dans certaines formes d'hyperthyroïdie. Capté par les cellules de la glande, l'iode « trompe » la thyroïde, qui arrête alors la production.

•Ablation de la thyroïde
Elle est envisagée en cas d'hyperthyroïdie récidivante ou de goitre volumineux. Elle nécessite alors de prendre des hormones thyroïdiennes à vie.

INFOS PRATIQUES
Garder sa thyroïde en forme...
Avec des aliments riches en iode
D'après l'étude Inca2 sur les habitudes nutritionnelles des Français, la consommation moyenne d'iode se situe à 126 µg/j, soit un peu en dessous des apports journaliers conseillés (150 µg/j). Mise en ligne par l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), la table Ciqual* permet de savoir quels sont les aliments qui en contiennent le plus. Pour l'iode, ce sont les algues déshydratées qui arrivent en première position. Sans surprise, elles sont suivies d'autres produits de la mer : sel iodé, foie de morue, calmar et poissons comme le saumon, le maquereau, l'églefin et le haddock.
*Centre d'information sur la qualité des aliments : pro.anses.fr/TableCIQUAL

En arrêtant la cigarette
La fumée de tabac contient des thiocyanates, des molécules qui perturbent le fonctionnement de la thyroïde. L'hyperthyroïdie est ainsi plus fréquente chez les fumeurs, et ses symptômes sont plus marqués : le risque de présenter une exophtalmie (yeux exorbités) est aussi plus élevé chez eux.
La cigarette peut également perturber l'action des médicaments prescrits dans les troubles thyroïdiens. Mieux vaut donc arrêter de fumer. Pour y parvenir, ne pas hésiter pas à se faire aider par son pharma­cien, son médecin ou un addictologue dans une consultation antitabac.

QUI FAUT-IL CONSULTER?
• Un médecin généraliste
Palpation d'une grosseur au niveau la gorge, fatigue, modification du transit intestinal ou de l'appétit, amaigrissement ou prise de poids, frilosité ou difficultés à supporter la chaleur, dépression ou irritabilité... c'est peut-être le signe d'un trouble de la thyroïde. Il faut en parler à son médecin traitant, qui prescrira si besoin un bilan thyroïdien.
• Un endocrinologue
C'est le spécialiste des hormones. Le médecin généraliste lui adresse son patient s'il le juge nécessaire.
• Un cardiologue
Si les troubles thyroïdiens ont des conséquences sur le cœur : palpitations, rythme cardiaque lent...
• Un ophtalmologiste
En cas d'hyperthyroïdie accompagnée de problèmes oculaires.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.