Environnement : associer la société civile dans les projets du secteur, un impératif

Publié par DK NEWS le 08-10-2021, 15h06 | 6

La ministre de l'Environnement, Samia Moualfi a mis l'accent, jeudi à Alger, sur l'impératif d'associer la société civile dans les différents projets et activités du secteur.

Dans son intervention lors des travaux de la réunion nationale des cadres du secteur de l'Environnement, Mme Moualfi a qualifié la  société civile de "partenaire fondamental et efficace" dans la mise en œuvre de la stratégie sectorielle.

Les cadres centraux du ministère, les directeurs généraux des entreprises sous tutelle et les directeurs de wilayas de l'environnement ont pris part à cette réunion qui a porté sur les modalités de gestion et de concrétisation sur le terrain des projets du secteur.

Dans ce contexte, la ministre a affirmé que les directions de wilayas constituent "la structure de base du secteur et le trait d'union entre l'administration centrale, les opérateurs économiques, la société civile, les porteurs d'idées et de projets émergents, et tous les acteurs au niveau local".

Elle a appelé, à ce titre, à redoubler d'efforts afin de simplifier les procédures, rapprocher l'administration du citoyen, adopter la numérisation et lutter contre toutes les formes de bureaucratie, notamment en ce qui concerne l'accompagnement permanent des maîtres d'ouvrage.

Aussi, a-t-elle relevé l'importance d'établir une communication permanente avec les acteurs du secteur et de veiller à ne pas entraver les projets, "dans le cadre du respect des lois".

Mme. Moualfi a souligné la nécessité de répondre aux préoccupations des différents acteurs, notamment celles de la société civile.

Elle a également mis l'accent sur la nécessité d'intensifier le travail, la coopération et la coordination entre les instances et les entreprises sous tutelle, afin d'échanger les informations et des expériences et d'assurer l'efficacité dans la mise en œuvre des projets.

Par ailleurs, elle a recommandé d'accorder davantage d'attention à l'encouragement du partenariat public-privé dans le domaine de la collecte, du transport, du tri et du traitement des déchets.

Il s'agit aussi de veiller, a-t-elle suggéré, au développement des filières de valorisation des déchets, et à la concrétisation des mesures visant à développer un cadre réglementaire pour parvenir à une économie circulaire, outre le travail et la coordination avec les parties concernées afin de restaurer le couvert forestier ravagé par les incendies et la préservation des milieux naturels et la biodiversité.