Tunisie : L'épargne nationale se replie de plus de 58% en 2020

Publié par DK NEWS le 09-10-2021, 16h19 | 6

L'épargne nationale tunisienne a enregistré une rétraction estimée à 58,8% en 2020, a révélé la Banque centrale de Tunisie (BCT) dans son rapport de l'exercice 2020, relayé vendredi par la presse locale. 
Cette baisse, explique la BCT, a généré un certain repli du taux d'épargne par rapport au revenu national disponible brut, pour passer de 9,2% en 2019 à 4% en 2020, ce qui constitue son niveau le plus bas depuis plusieurs décennies. 
D'après le rapport de la banque centrale tunisienne, cette chute qualifiée de record du PIB et du RNDB (revenu national disponible brut), a remarquablement influencé l'épargne nationale en Tunisie, ce qui illustre l'effet de la crise de la COVID-19 sur les revenus des différents agents économiques du pays. 
L'onde de choc de la crise sanitaire se manifeste, notamment, au niveau des recettes propres de l'Etat, en baisse de 5,3% ainsi qu'au niveau des dépenses courantes, qui progressent à hauteur de 13,4%. 
"Par conséquent, lit-on dans ledit rapport, le décalage entre les ressources propres et dons, d'un côté et les dépenses courantes, y compris les intérêts de la dette publique de l'autre côté, était négatif de 3 milliards de dinars (environ un milliard de dollar)", contre un excédent en 2019, ayant couvert 45% des dépenses d'équipement, qui étaient de l'ordre de 2.747 millions de dinars (969 millions de dollars). 
Par ailleurs, le rapport annuel de la BCT pour 2020 fait état d'un écart de financement entre l'investissement et l'épargne nationale. 
Un écart qui a baissé pour passer de 8,4% à 6,8% du PIB du pays, et ce d'une année à l'autre, "ce qui reflète l'importance de la contraction de l'investissement : cet écart a été couvert par des financements extérieurs, malgré une baisse remarquable des tirages sur les capitaux d'emprunt à moyen et long terme et des flux des IDE dans un contexte de difficulté d'accès aux marchés extérieurs", commente la BCT. 
Toutefois, les prévisions de la BCT, en 2021, augurent d'une une amélioration qualifiée de "modérée" de l'épargne, "mais cela n'empêchera pas un élargissement des besoins de financement à la lumière d'une éventuelle reprise éminente et progressive de l'investissement. 
Le rapport annuel de la Banque centrale de Tunisie comporte 240 pages et a été remis le 7 octobre au président de la République, Kaïs Saïed, par le gouverneur de la BCT, Marouen Abassi.