Entretien avec l’artiste peintre Mohamed Chafa Ouzzani : “ Je suis à la recherche permanente d'émotions esthétiques”

Publié par Djamel BOUDAA le 13-10-2021, 15h50 | 34

Dans cet entretien,  Mohamed Chafa Ouzzani, un artiste peintre au long parcours, qui est présent  du 9 Octobre au 19 Novembre à l’Hôtel Holiday Inn à Cheraga (Alger), présente son expostion intitulée “ Reviviscence” et évoque ses deux passions que sont l’architecture et la peinture.   

DKNews :   combien de tableaux exposez vous ?  
nMCO :   lors de cet événement où  j’expose environ soixante tableaux, il y a ma nouvelle collection, mais il y a également des œuvres récemment exposées,  notamment celles présentées à Dar Abdeltif en Janvier dernier. Cela permettra aux amateurs d’art qui ne les ont pas vues de les découvrir et à ceux qui ont visité l’exposition de les redécouvrir.

DKNews :   du nouveau, concernant le format des tableaux ? Du travail de la composition ?
nMCO :   dans ma nouvelle collection, il y a notamment des petits formats exposés sous verre, et  que j'ai pris beaucoup de plaisir à peindre.  C'est un mode d'expression différent où le souci du détail est plus présent. Souvent des compositions abstraites, avec parfois des retours sur un figuratif décomposé à ma façon où  le souci de l'harmonie et de la composition prend le dessus sur la restitution fidèle des éléments. 

DKNews :   et pour le style?
nMCO :   pour parler de style ou de tendance, je dirai que je fais en sorte de plus en plus d'eluder cette problématique,  car c'en est une ! Je dis que je suis aujourd'hui un peintre abstrait, mais qui de temps en temps retrouve par nostalgie ou par passion la composition figurative. Je me qualifie alors de peintre semi-abstrait. Mais au fait, le premier souci pour moi est de trouver du plaisir à faire ce que je fais, et d'en procurer autant que possible aux autres. Je suis à la recherche permanente d'émotions esthétiques.  Procurer des vibrations uniquement induites par le jeu des formes et des couleurs, en y insérant souvent des éléments épars de ma mémoire,  ou parfois de notre mémoire collective. D'autres fois des symboles suggérant la richesse de notre culture et de nos traditions multimillénaires ... tout celà pour accaparer le regard et l'esprit et raconter des histoires.

DKNews :   et concernant la palette?
nMCO :   ma palette est très variée.  Cela dépend généralement de mon inspiration du moment.
Les couleurs portent en elles des influences diverses. Leur impact diffère et se traduit par des réactions émotionnelles différentes. 
Pour ma part, je travaille autant les bleus que les rouges. Les ocres et les gris. Les clairs et les foncés. 
Et très souvent, on retrouve dans une même œuvre des couleurs chaudes et des couleurs froides. Cela apporte une alchimie particulière. J'aime provoquer les couleurs. Les manier à ma guise, mais toujours dans une perpétuelle recherche d'harmonie.

DKNews :   vous êtes architecte et plasticien. Dans beaucoup de vos œuvres on retrouve l'empreinte de l'architecte. Puis en voyant vos dernières créations on s'aperçoit que vous essayez de vous détacher de cette « influence architecturale". Qu’en pensez-vous?
nMCO :   l'architecture est pour moi tout d'abord un métier, que j'exerce avec motivation. La peinture est une passion. Une passion que j'ai envie de pratiquer et de vivre jusqu'à mon dernier souffle. L’artiste peintre Hocine a écrit, à l’occasion de l’une de mes expositions:  “…que ce soit en peinture ou en architecture, une œuvre reste avant tout l’expression de l’âme et du coeur de son créateur et qui, aux yeux de celui qui la regarde, se révèle une écriture à émotions.   
Propos recueillis par