Société

Aïn Defla : Arrestation d’un infirmier s’adonnant à la pratique illégale de la médecine

Publié par DK NEWS le 13-10-2021, 16h32 | 8
|

Les services de sécurité de Ain Defla ont arrêté récemment à Miliana un infirmier qui exploitait son activité au sein du secteur local de la santé pour s’adonner à l’exercice illégal de la médecine,a-t-on appris mardi de la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya.
Le mis en cause a été arrêté mercredi dernier en possession de cachets de médecins, de produits pharmaceutiques et de documents administratifs sans autorisation préalable, précise la même source.
Ayant eu vent d’un infirmier activant en tant qu’agent anesthésiste et réanimateur au sein de l’un des Etablissements Publics Hospitaliers (EPH) de la wilaya, s’adonnant à la pratique de l’avortement de manière clandestine, les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de daïra de Miliana ont mis en place un plan minutieux en vue de sa neutralisation.
Après l’avoir identifié, les policiers l’ont surveillé de très près, l’arrêtant mercredi dernier à Miliana au volant de sa voiture, dont la fouille minutieuse leur a permis de mettre la main sur des équipements médicaux, des médi caments de différents genres, des cachets de médecins ainsi que ceux appartenant à l’un des Etablissements Publics de Santé de Proximité (EPSP) de la wilaya, en sus d’ordonnances et des certificats médicaux sur lesquels étaient apposés des cachets de certains EPH de la wilaya, a-t-on détaillé. Des cartes vierges de vaccinations contre le Covid-19, des formulaires vierges de soins inhérents à la sécurité sociale portant le cachet d’un médecin exerçant au niveau de la wilaya ainsi qu’un certificat de laboratoire ont également été trouvés, a-t-on fait savoir. En guise de compléments à l’enquête déclenchée, nombre de médecins et d’infirmiers de différents établissements de santé ont été longuement interrogés, a-t-on signalé.
Un dossier pénal a été mis en place en vertu d’un PV portant sur les griefs d’ "exercice illégale de la médecine", "détention et usage illégal de cachets et documents administratifs", et "détournement de deniers publics", a-t-on indiqué.
Présenté lundi devant les instances judiciaires du tribunal de Miliana, le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt dans l’attente de son jugement, a-t-on précisé de même source.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.