Monde

Yémen : Dialogue et compromis, la seule voie à suivre pour mettre fin au conflit (émissaire onusien)

Publié par DK NEWS le 16-10-2021, 15h12 | 3
|

Un règlement politique négocié global est nécessaire pour mettre fin au conflit au Yémen "une fois pour toutes", a déclaré l'envoyé spécial de l'ONU pour ce pays, Hans Grundberg, au Conseil de sécurité, a-t-on indiqué vendredi sur le site des Nations unies. 
"Les Yéménites, sans exception, soulignent la nécessité de mettre fin à la guerre", a déclaré jeudi soir l'émissaire onusien, insistant sur le "besoin urgent de stabiliser l'économie, d'améliorer les services de base et de faciliter la libre circulation tant à l'intérieur du pays qu'à travers ses frontières". 
"Le dialogue et le compromis sont la seule voie durable à suivre [et] les mesures visant à atténuer l'impact immédiat du conflit sur les civils sont d'une importance capitale", a encore dit le responsable de l'ONU. 
M. Grundberg a en outre souligné que "les Yéménites reconnaissent également que leur pays ne peut pas être efficacement dirigé par un seul groupe et qu'une paix durable nécessitera le pluralisme". 
Les Yéménites ont fait part de leurs inquiétudes à l'envoyé de l'ONU concernant l'érosion systématique des droits fondamentaux et des institutions de l'Etat ainsi qu'une génération d'enfants traumatisés par la guerre qui manquent d'éducation de base. 
"Mettre fin à la guerre n'est donc qu'une première étape, mais une étape essentielle d'un long rétablissement", a-t-il dit dans ce sens. 
Notant "un fossé grandissant" dans la confiance entre les parties belligérantes, M. Grundberg a observé qu'"une solution durable ne peut être obtenue que par un règlement politique négocié global". 
Selon lui, "il ne devrait y avoir aucune condition préalable" à des pourparlers politiques urgents et les opérations humanitaires "ne doivent pas être utilisées comme levier politique". 
Par ailleurs, M. Grundberg a déclaré aux ambassadeurs à l'ONU que l'escalade militaire sur le terrain a pris "une tournure alarmante" alors que Marib et ses environs restent "l'épicentre de la guerre". 
"Nous réitérons l'appel à toutes les parties pour qu'elles facilitent un accès humanitaire sûr, rapide et durable aux zones touchées", a-t-il dit dans ce contexte. 
Lors d’une visite à Aden, il a souligné l'importance de la reprise économique et de la prestation de services de base, mais a observé que des améliorations durables seraient impossibles "à moins que les acteurs politiques ne surmontent les divisions politiques". 
Selon l'ém issaire de l'ONU, un règlement politique inclusif sera "une tâche laborieuse et compliquée qui prendra du temps".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.