Société

Réfugiés afghans : Le HCR appelle les Etats à accélérer les procédures de réunification familiale

Publié par DK NEWS le 16-10-2021, 16h08 | 5
|

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) demande instamment aux Etats 
de faciliter et d’accélérer les procédures de réunification familiale pour les Afghans 
dont les familles sont restées en Afghanistan ou qui ont été déplacées dans la région.  Pour le HCR, il s’agit de donner la priorité aux procédures d’admission au regroupement familial et de les simplifier.
Et si les récents développements politiques en Afghanistan n’ont pas entraîné de déplacements transfrontaliers à grande échelle, de nombreuses personnes parmi les populations afghanes de réfugiés et de demandeurs d’asile préexistantes restent séparées de leurs familles en raison de l’inaccessibilité des procédures de regroupement familial.
"Nombreux sont ceux qui se rendent dans les bureaux du HCR, désespérément inquiets pour la sécurité et le bien-être des membres de leur famille restés en Afghanistan ou dans les pays voisins", a déclaré lors d’un point de presse à Genève, Shabia Mantoo, porte-parole du HCR. Alors que de nombreux pays disposent de cadres juridiques spécifiques qui prévoient le regroupement familial des réfugiés et offrent des garanties et des dérogations spécifiques, le HCR craint que de nombreux réfugiés afghans ne soient confrontés à des obstacles administratifs considérables dans la réalisation de ce droit légal. Parmi ces obstacles, l’Agence onusienne cite "les coûts prohibitifs, les longs délais d’attente et les exigences inflexibles en matière de documentation". "Avec la fermeture de nombreuses ambassades et consulats en Afghanistan, de nombreux réfugiés rencontrent également des difficultés pour obtenir et fournir les documents nécessaires", a ajouté Mme Mantoo.
Alors que quelques pays se sont récemment engagés à accélérer les procédures, notamment par l’adoption de programmes de visas humanitaires, et à donner la priorité aux procédures de réunification des familles afghanes, le HCR exhorte donc les Etats à "assouplir, élargir et accélérer ces dispositions". En attendant, de nombreux ambassades et consulats sont actuellement fermés à Kaboul.
Le HCR exhorte donc les pays à prendre en compte les contraintes auxquelles les réfugiés peuvent être confrontés pour pouvoir satisfaire aux exigences administratives et documentaires imposées pour ces admissions.
"Dans le contexte actuel, beaucoup de ceux qui cherchent à retrouver leurs proches dans des pays tiers seront de toute façon considérés comme des réfugiés et pourront bénéficier de toutes les garanties de protection des réfugiés", a détaillé la porte-parole du HCR.
L’Agence onusienne encourage également les pays à "appliquer des critères humains pour identifier les membres de la famille éligibles dans le cadre de ces programmes, en tenant compte des diverses compositions et structures familiales".

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.