Economie

Industrie : Un nouveau programme pour "la modernisation" des PME avant fin 2021

Publié par DK NEWS le 17-10-2021, 15h12 | 46
|

Le Directeur général de l'Agence nationale du développement des PME et de la promotion de l'innovation (ANDPMEPI), Hakim Toussar a annoncé le lancement, avant fin 2021, d'un nouveau programme de modernisation des Petites et moyennes entreprises (PME) à même d'assurer leur viabilité et de développer leur capacité à utiliser les nouvelles technologies.
Dans une déclaration à l'APS, M. Toussar a indiqué que ce nouveau programme sera mis en œuvre grâce à un accompagnement technique assuré par l'Agence allemande de la coopération internationale (GIZ) pour le développement en Algérie.
Détaillant les objectifs de ce programme, le DG de l'ANDPMEPI a cité quatre principaux axes, en tête desquels, l'augmentation de l'efficacité des entreprises dans l'exploitation des ressources énergétiques, leur permettre d'accéder à de nouveaux marchés, et la réduction  des taux d'échec de telles entreprises en faisant le diagnostic des causes, en éradiquant tous les obstacles en vue d'augmenter leurs capacités compétitives et garantir " leur pérennité".
Ce programme devra aussi encourager l'entrepr eneuriat, l'innovation et la recherche scientifique au sein des entreprises, poursuit le même responsable. Les porteurs de projets bénéficieront, au titre de ce programme, de sessions de formation assurées par la GIZ, selon M. Toussar qui a souligné que ce programme vise à conférer une plus grande souplesse dans la traitement avec les porteurs de projets, en vue de concrétiser leur projets sur le terrain, dans les plus meilleurs délais, notamment en levant les obstacles bureaucratiques qu'avaient connus les premiers programmes de l'ANDPMEPI relatifs à la mise à niveau des PME.
Selon le même responsable, ce programme sera financé à travers le Fonds de soutien à l'investissement et le Fonds de soutien à la compétitivité industrielle.
S'agissant des perspectives de l'ANDPMEPI, M.
Toussar a indiqué que son Agence s'employait à conclure des partenariats portant sur le soutien et l'accompagnement d'associations professionnelles dans l'objectif de d'atteindre le plus d'entreprises.
Dans le même sillage, il a rappelé l'existence d'un arrêté interministériel entre les ministères de l'Industrie, du Commerce, des Finances et du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, qui définit les mécanismes de collecte d'informations, en ce sens que chaque instance en rapport avec la PME, à l'instar d e la Caisse nationale des assurances, du Centre national du registre de commerce (CNRC) et l'Agence nationale d'appui et de développement de l'entrepreneuriat (Anade) , est chargée de fournir à l'agence des informations sur ces entreprises afin d'alimenter la plate-forme numérique.

Quelque 454 PME accompagnées en 9 mois 
 Selon Toussar, l'Agence a accompagné, depuis le début de cette année jusqu'au 30 septembre, 454 entreprises ayant bénéficié d'un soutien dans la réalisation de leurs projets, contre 321 autres accompagnées en 2020.
Il fait état, dans le même cadre, de 70 PME en difficulté ayant bénéficié d'incubation et d'hébergement auprès de l'agence (location de locaux relevant de l'agence à des prix symboliques de 6.000 DA/mois, équipés de tous les moyens).
S'agissant des pépinières mises à la disposition des nouvelles entreprises, M. Toussar a précisé que le nombre de sessions de formation organisées à l'effet d'élever le niveau des jeunes innovants, avait atteint 135 depuis le début de l'année. Pour ce qui est des porteurs d'idées innovantes, accueillis et orientés par l'agence, le responsable a indiqué que leur nombre s'était élevé à 2861 au cours de la même période.
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.