Economie

Economie - patronat : L'augmentation du pouvoir d'achat renforcera l'économie nationale (CAPC)

Publié par DK NEWS le 18-10-2021, 15h26 | 2
|

 L'augmentation du pouvoir d'achat en Algérie permettra au pays de parvenir à une économie nationale forte et sera "un moteur" de la croissance économique, a estimé, dimanche à Alger, le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Sami Agli.

Lors d'une conférence de presse animée autour de l'économie nationale post-Covid19 et la rentrée sociale, M. Agli a appelé à "préparer" l'année 2022, en considérant comme priorités notamment l'augmentation du pouvoir d'achat, la lutte contre l'informel, la stabilité de la législation, la numérisation et l'accompagnement des opérateurs économiques pour s'orienter vers l'étranger.
Le 3 octobre, lors de la réunion du Conseil des ministres, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait ordonné au gouvernement de prendre des "dispositions immédiates" pour préserver le pouvoir d'achat des citoyens.
A ce titre, le président de la République avait ordonné "la réduction de l'impôt sur le revenu global (IRG), l'augmentation du point indiciaire dans la Fonction publique et la coordination étroite entre les ministères du Commerce et de l' Agriculture en vue d'assurer un contrôle maximal sur les produits agricoles, les légumineuses et les pâtes alimentaires".
S'agissant de l'informel, le premier responsable de la CAPC a insisté sur l'intérêt de prendre des mesures pour absorber ce secteur qui impacte, a-t-il dit, la compétitivité du secteur formel et de l'économie nationale à travers une concurrence déloyale.
M. Agli a également évoqué la question de l'industrie automobile.
Il a estimé qu'une industrie locale dans ce secteur n'est pas en soi une nécessité, plaidant en faveur d'une évaluation des vingt dernières années de secteur en Algérie.
"La gestion du secteur automobile en Algérie ne doit pas dépendre de l'installation ou non d'une industrie automobile.
La priorité de l'économie nationale est l'agriculture, les services, le tourisme où nous avons des opportunités de relance économique", a-t-il expliqué.
De plus, il s'est dit en faveur de l'importation de véhicules neufs contre le paiement des droits de douanes nécessaires tout en permettant l'importation des véhicules de moins de trois ans "de manière encadrée".
Par ailleurs, la mise en œuvre du plan de relance économique connait "une grande attente" de la part des chefs d'entreprises dans l'espoir de parvenir à une sortie de "l'inertie et de la précarité économique", a dit M. Agli.
"Il faut se mobiliser derrière ce plan de relance pour sa réussite, non pas pour des considérations politiques mais par patriotisme pour l'Algérie", a-t-il recommandé, soulignant l'intérêt de "mesures de rupture" pour les entreprises qui n'ont pas les moyens de maintenir leur activité économique telles que les TPE. 
En outre, le président de la CAPC a salué le concept "d'amnistie fiscale" porté, selon lui, par le projet de loi de Finances 2022. Il a également salué la décision du pays de ne pas s'orienter vers l'endettement extérieur, proposant notamment d'autres moyens de financement de l'économie à travers le financement extérieur par l'entreprise, par le marché et via le crédit acheteur.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.