Economie

Rond à béton : Les producteurs demandent à être associés à l'amendement des lois relatives à leur activité

Publié par DK NEWS le 18-10-2021, 15h27 | 15
|

 Les producteurs de rond à béton et de plomb ont appelé à les associer dans les amendements propres aux lois relatives à leur activité, en vue de leur permettre de préserver la cadence de production et assurer la stabilité du marché.
Lors d'une réunion de la Commission des affaires économiques, du développement, de l'industrie, du commerce et de la planification à l'Assemblée populaire nationale (APN), autour du marché du rond à béton et des difficultés auxquelles font face les usines dans la production, des opérateurs du secteur ont estimé que l'amendement de certains articles des lois de finances, ces dernières années, "a entraîné un recul du taux de production de leurs usines et le licenciement d'un nombre importants de travailleurs".
M. Kessab Ali, Directeur général de la société de production du rond à béton (KBF Steel group), qui produit 1.750.000 tonnes de rond à béton annuellement et emploie 1.200 travailleurs, a demandé au Gouvernement d'"assurer la stabilité de l'application des textes de loi et interdire la promulgation de toute instruc tion sans retourner aux partenaires producteurs". Pour M. Kessab, des investissements à long terme "pourraient en pâtir, voire cesser dès la promulgation de certaines instructions", notamment les augmentations de la TVA et les taxes douanières. Pour sa part, le Directeur général de la société de fer à Sétif, Abarcha Mohamed a relevé l'existence d'une grande capacité productive et une prédisposition à l'exportation, confrontée au monopole des matières premières sur le marché national et la non disponibilité de la matière première sur le marché européen, contre leur cherté dans dans les pays asiatiques". 
Selon M. Abarcha, il y a sur le marché national actuellement 12 producteurs de produits finis qui "attendent la mise à disposition de sources stables de matière première", estimant que la production des trois complexes nationaux en la matière n'est pas suffisante. A son tour, le Directeur général de la société Frixion Oran de production des batteries des véhicules a abordé les difficultés qu'il rencontre en tant que producteur pour la mise à disposition de la matière première indispensable à l'approvisionnement de son activité industrielle, à savoir le plomb.
Concernant l'exportation du plomb, le DG de Frixion-Oran a indiqué qu'elle se fait "à base de 1000 dollars/tonne alors qu'il es t importé à 2800 dollars/tonne d'où la nécessité d'interdire l'importation de cette matière première". 
"Ce problème est susceptible d'éliminer la filière batteries automobiles définitivement" en Algérie, a-t-il mis en garde, rappelant que cette filière compte 14 industriels avec 5000 employés. 
 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.