Economie

Economie mondiale : Protéger l'économie devient plus important que combattre la pandémie (Sondage international)

Publié par DK NEWS le 18-10-2021, 15h29 | 5
|

La protection de l'économie, même si cela doit se traduire par une détérioration de la situation sanitaire, devient plus importante pour une partie de l'opinion publique, notamment en Grande-Bretagne et en Allemagne, selon une étude internationale publiée lundi par le cabinet Kekst CNC.
Menée aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, en Suède et au Japon, l'étude, conduite entre le 28 septembre et le 5 octobre auprès de 6.000 personnes, reflète l'évolution du public depuis un précédent sondage en mai.
"Le principal enseignement est le changement de priorités du public, désormais plus préoccupé par la protection de l'économie", résume James Johnson, directeur du département sondages.
Ainsi, en Allemagne, 49% jugeaient prioritaire la limitation de la pandémie et 33% la protection de l'économie en mai, ils sont aujourd'hui 40% et 39%. Réduction de l'écart entre les deux priorités également au Royaume-Uni, en dépit du nombre toujours important de cas de la Covid-19. Dans ce pays, la quasi totalité des mesures liées à la pandémie ont été supprimées depuis l'été.
Le pub lic sondé se montre également réticent à de nouvelles mesures de restrictions et de confinement, même dans les scenarios les plus sombres, et alors que la majorité s'attend à un hiver très difficile (plus de 50% au Japon, Etats-Unis, Allemagne et Royaume Uni s'attendent à une nouvelle vague, contre 47% en Suède et 42% en France).
"De grandes majorités rejettent des mesures de restrictions, y compris dans le cas où les hôpitaux seraient surchargés cet hiver", note l'étude, même si les Suédois restent favorables à 43% au port du masque en intérieur.
Parallèlement, "la proportion de personnes enclines à la vaccination est en hausse dans chaque pays", relève l'étude. En France et au Japon, une moyenne de 80% des gens se disent vaccinés ou enclins à le faire.
Les Etats-Unis sont désormais le pays le moins enthousiaste, cinq points derrière la France.
L'étude pointe également une aggravation de la "fracture" entre vaccinés et non vaccinés, 34% des Allemands, 33% des Suédois se disant ainsi prêts à couper les ponts avec des amis non vaccinés.
Une grande majorité d'Américains (58%) se disent prêts à ne plus se rendre dans les régions de leur pays où le taux de vaccination est faible.
De manière générale, le pessimisme concernant l'avenir est plutôt de mise dans les six pays sondés, où la population s'attend à une hausse des taxes et du coût de la vie dans les années à venir.
Les Britanniques et les Américains apparaissent comme les plus inquiets quant aux perspectives économiques dans les trois ans.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.