Société

Aïn Defla : Arrestation d’un pharmacien ayant vendu illégalement plus de 4 millions de comprimés psychotropes

Publié par DK NEWS le 18-10-2021, 16h15 | 468
|

Les services de sécurité de Ain Defla ont arrêté récemment à El Attaf un pharmacien 
(35 ans) qui exploitait son activité pour s’adonner au trafic illégal des comprimés 
psychotropes dont il a écoulé un total de 4 080 950 unités durant les quatre dernières années, a-t-on appris mardi de la cellule de communication et des relations publiques 
de la sûreté de wilaya.  Le mis en cause exploitait également des cartes Chiffa d’assurés sociaux à leur insu ainsi que des ordonnances fictives délivrées par des médecins, lesquels ont été arrêtés dans le sillage de l’opération, a-t-on indiqué de même source.
L'affaire a été déclenchée il y a quinze jours lorsque les éléments de la section économique et financière relevant du service de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya de Aïn Defla ont reçu une plainte de la part de la caisse localedes assurances sociales (CNAS) faisant état de nombreuses anomalies constatées au niveau de la pharmacie appartenant au présumé suspect, dont des remboursements de médicaments qu’il percevait en recourant à des cartes chiffa d’assurés sociaux à leur i nsu, a-t-on indiqué de même source. Après l’avoir identifié, les policiers, agissant en étroite coordination avec les instances judiciaires d’El Attaf, l’ont surveillé de très près, l’arrêtant au début de la semaine dernière au niveau de sa pharmacie sise à El Attaf, a-t-on fait savoir.
Acculé, il a reconnu avoir écoulé de manière illégale 4 080 950 comprimés psychotropes de type « Lirika » et « Prigabaline » durant les quatre dernières années, en coordination avec six autres personnes dont des médecins ayant rédigé des ordonnances justifiant la vente de ces substances par le pharmacien, a-t-on détaillé.
En guise de compléments à l’enquête déclenchée, nombre de médecins des établissements de santé ont été longuement interrogés, a-t-on signalé.
Un dossier judiciaire a été mis en place à l’encontre des contrevenants en vertu d’un PV portant sur les griefs de « vente, stockage et exposition de manière illégale de psychotropes », « exploitation de certificats médicales falsifiées », « arnaque » et «rédaction de certificats renvoyant à des faits inexacts », a-t-on indiqué.
Présenté mercredi devant les instances judiciaires du tribunal d’El Attaf, le pharmacien a été placé sous mandat de dépôt dans l’attente de son jugement, au moment où les six autres personnes impliqués dans l’affaire ont été placés sous contrôle judiciaire, a-t-on précisé de même source.

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.